RMC Sport

Dominici : « Entraineur ? Pourquoi pas… »

-

- - -

Christophe Dominici qui a effectué son retour samedi contre Albi (43-20) devrait rejoindre l’encadrement parisien la saison prochaine.

Christophe Dominici, ces dernières semaines quand vous étiez à l’arrêt, on vous a vu souvent aux côtés de Fabien Galthié dans les tribunes. Une façon d’améliorer votre jeu ? Ou une manière de prendre un peu de hauteur ?
J’ai toujours été dans les tribunes ces dernières années. J’ai toujours été proche de l’encadrement que ce soit de Fabien, Nick Malett ou Bernard Laporte ; ce n’est pas nouveau. On en parle parce que Fabien a décidé d’arrêter d’entrainer le Stade Français. J’espère que ça m’aidera mais il faudra être performant sur le terrain pour avoir de la crédibilité quand on parle.

Vous verriez-vous dans le costume d’entraineur la saison prochaine ?
On ne change pas de casquette du jour au lendemain. Il faut bien réfléchir, beaucoup de paramètres vont rentrer en jeu. Un entraineur doit être entrainant, innovant. Si l’encadrement me le demande, et bien on verra. Il y aura certainement un entraineur étranger (l'Australien Ewen McKenzie tient la corde). Il faut voir son discours, son système de jeu. Travailler avec des gens c’est comme jouer en équipe : certains on les aime, d’autres pas. Si on me demande d’apporter mon expérience, je prendrai une décision positive pour l’équipe et pour moi. Il reste un mois et demi de compétition et il faut aller au bout. Quand on finit sur une notre positive, les décisions sont plus faciles à prendre.

Allez-vous vous décider avant ou après les phases finales ?
On est club particulier donc les choses peuvent sortir du chapeau quand on s’y attend le moins Tac ! Une idée (Rires). Ça peut-être tout à l’heure ou après la finale, je ne sais pas…

C’est ça Paris ?
Oui c’est Paris.

La rédaction - Laurent Depret