RMC Sport

Dusautoir entre Toulouse et l’Angleterre

Thierry Dusautoir (Toulouse)

Thierry Dusautoir (Toulouse) - AFP

INFO RMC SPORT. En fin de contrat au printemps prochain avec Toulouse, Thierry Dusautoir pourrait quitter la Ville rose. L’international français est pisté en Angleterre, même s’il est encore en négociations avec son club actuel ainsi que Bordeaux-Bègles et Grenoble.

Thierry Dusautoir va-t-il quitter Toulouse à la fin de la saison, après huit exercices en Rouge et Noir ? Le capitaine toulousain arrivera au terme de son contrat en juin 2015. A bientôt 33 ans (le 18 novembre), il est actuellement en négociations pour prolonger, mais comme à son habitude avec les joueurs qui s’approchent de leur fin de carrière, à l’instar de Jean Bouilhou, David Skrela et Yannick Jauzion ces dernières années, le Stade Toulousain ne fait pas de sentiment.

Le club de la Ville rose propose ainsi, seulement, une saison et une en option à Thierry Dusautoir. L’international français (67 sélections), qui détient le record de capitanats avec les Bleus, ne se contente pas de cette maigre prolongation et veut deux saisons, plus une en option. Une préférence que d’autres clubs sont en mesure d’assouvir. Grenoble et l’Union Bordeaux-Bègles, en ce qui concerne les Français, Bath, les Saracens et Leicester pour les Anglais, discutent déjà avec Thierry Dusautoir.

Négociations gelées pendant les tests internationaux

Le troisième ligne pourrait associer son destin à celui de son ami argentin Patricio Albacete, qui rencontre la même problématique avec le Stade Toulousain. Tous les deux sont très liés et, à l’image de Sébastien Chabal et Lionel Nallet à Lyon, ils pourraient choisir d’évoluer encore ensemble à partir de 2015-2016 avec un dernier contrat commun. Le Français a décidé de geler toutes les négociations pendant la période des tests de novembre.

Mais il veut être fixé avant l’annonce de la liste des Bleus retenus pour le Tournoi des VI Nations 2015. Sa réponse est donc attendue entre le 1er décembre et le 15 janvier. La piste anglaise est actuellement privilégiée, Thierry Dusautoir ayant du mal à imaginer évoluer dans un autre club français que Toulouse. Bath est disposé à lui offrir 380 000€ par saison. Le « Dark Destroyer » finira-t-il sa carrière de l’autre côté de la Manche ? 

LD, WT