RMC Sport

Jouanno a reçu Guazzini et Laporte

Chantal Jouanno

Chantal Jouanno - -

La ministre des Sports a reçu en urgence jeudi Max Guazzini et Bernard Laporte pour faire le point sur les déboires financier du club parisien, menacé de relégation.

Ca ne servira pas à grand-chose, mais ça fait du bien. Chantal Jouanno a reçu Max Guazzini et Bernard Laporte, président et manager du Stade Français, et leur a témoigné son soutien dans les moments difficiles que traverse le club parisien. Une réunion organisée en tout hâte, les services de la ministre n’étant pas au courant, alors que Paris tente de monter un tour de table de la dernière chance avant son passage le 27 juin devant la DNACG. « C’est un cas particulier, parce que les autres clubs ne sont pas victimes d’une escroquerie suffisamment grave pour qu’il y ait deux ou trois personnes en garde-à-vue… », a justifié la membre du gouvernement.
Le Stade Français a déposé une plainte contre X pour faits d’escroquerie, après que les documents présentés par le repreneur annoncé du club, le Canadien FACEM, se sont avérés être des faux. Une deuxième personne a été mise en garde à vue jeudi, Armand Hugolin Kongo, présenté comme un des dirigeants de la fondation canadienne. La veille, un intermédiaire, Christophe Nyanga, avait été entendu dans le cadre de l’enquête confiée à la Brigade de répression de la délinquance astucieuse.

Guazzini : « Des messages de soutien de partout »

« Je remercie Chantal Jouanno de nous avoir reçu », s’est borné à dire son prédécesseur et ancien sélectionneur du XV de France, tenu de garder le silence par les services de la BRDA. Max Guazzini s’est montré plus démonstratif, manifestement touché par les démonstrations de soutien reçues par son club. « Je reçois des messages de partout, de joueurs, de présidents, d’anonymes, qui nous proposent même de l’argent, des petites sommes… Je ne croyais pas que nous étions si aimé. » « C’est normal qu’en tant que ministre, je joue mon rôle de facilitatrice », a conclu Jouanno.