RMC Sport

L’USAP et Toulouse à l’heure européenne

Vincent Clerc

Vincent Clerc - -

Les deux derniers représentants français en H-Cup sont sur des dynamiques opposées au moment d’aborder les demi-finales. Toulouse, qui affronte le Leinster samedi, vise le doublé tandis que l’USAP, opposé dimanche à Northampton, n’a plus que cette compétition pour espérer un titre.

Deux demi-finales continentales, autant de chances de voir la saison s’achever subitement. Mais ce constat ne vaut pas équitablement pour les deux formations françaises encore engagées en H-Cup. Alors que Perpignan est (quasiment) éliminé de la course aux barrages du Top 14, Toulouse, leader du championnat, peut ambitionner le doublé. « Être qualifié pour deux demi-finales, c’est un soulagement, glisse Vincent Clerc. C’est génial. On va aller au Leinster sans pression parce que nous avons deux fois plus de chances d’accéder à une éventuelle finale. C’est maintenant que tout commence. »

Victorieux de Bourgoin (33-0) ce week-end, c’est une tout autre histoire qui attend samedi les coéquipiers de Cédric Heymans, incertain (adducteurs), à l’Aviva Stadium (ancien Lansdowne Road). Corrigés par les Irlandais (35-41) en quarts de finale en 2006, les hommes de Guy Novès ne veulent pas subir une nouvelle déconvenue. Pour cela, ils devront composer avec la ferveur du public irlandais et la férocité de leurs adversaires. « Au Leinster, il y a la moitié de l’équipe d’Irlande, souligne Vincent Clerc. Ça va être la guerre des étoiles. Mais en demi-finale, peut-on vraiment s’attendre à autre chose ? »

Brunel : « C’est notre dernier objectif… »

Pour l’USAP, la confrontation sera également corsée. Et tendue. Car en cas de revers dimanche face à Northampton, la saison des Catalans serait terminée. « Aujourd’hui, il n’y a plus que la H-Cup comme objectif, constate Jacques Brunel, le manager des Catalans. Nous avions deux objectifs, il ne nous en reste plus qu’un, mais il est très important parce qu’il nous donne la possibilité de gagner un titre et d’offrir l’accession en H-Cup l’an prochain. »

Sauf qu’après l’humiliation subie à Mayol samedi face au RC Toulon (12-43) lors de l’avant-dernière journée du Top 14, les Perpignanais, huitièmes du classement, ont un peu la tête dans le sac. Pour affronter la formation anglaise, ils seront en plus privés de nombreux titulaires. Blessés, le pilier titulaire Jérôme Schuster et son coéquipier Damien Chouly feront défaut au collectif catalan. Pas forcément la meilleure nouvelle avant d’aborder un match couperet.