RMC Sport

La FACEM pense avoir été « piégée »

Bernard Laporte et Max Guazzini

Bernard Laporte et Max Guazzini - -

Job Ariste, le président de la FACEM, l’organisme canadien supposé apporter les fonds nécessaires au renflouement du Stade français a déclaré au quotidien 20minutes être très surpris par la plainte déposée par Bernard Laporte. Il pense avoir été piégé par l’ancien ministre : « Bernard Laporte nous a appelés lundi matin à 7h (heure de Montréal) pour qu’on lui envoie des garanties de fonds. Mon assistant, Armand Hugolin Kongo (vice-président de la Facem), qui était avec moi, s’en est occupé immédiatement. J'ai envoyé M. Kongo en France. Nous avions convenu d'un rendez-vous avec M. Laporte mercredi matin, mais l'heure de la rencontre a été changée au dernier moment et quand M. Kongo est arrivé sur place, la Brigade financière l'attendait. Nous avons été piégés par Bernard Laporte. » Selon Job Ariste, les fonds pour le Stade français devaient être débloqués le 24 juin, vendredi : «Cette somme devait provenir d'un compte HSBC de la Facem, mais elle ne devait faire que transiter en provenance de nos investisseurs. M. Laporte a été trop pressé, il a voulu vérifier que la Facem avait bien la somme demandée sur son compte HSBC. Evidemment, la somme n'y était pas encore puisque l'argent devait être débloqué par nos investisseurs le 22 ou le 23 juin au plus tard avant de conclure la transaction le 24 juin. » En attendant d’autres développements, le club parisien doit présenter un nouveau projet de reprise, lundi, devant la DNACG.