RMC Sport

La vengeance de Perpignan

Jérôme Porical

Jérôme Porical - -

Dans une ambiance très tendue, l’USAP a vaincu Clermont 21-13 pour l’affiche de cette reprise du Top 14.

Finaliste malheureux, Perpignan a pris une « petite » revanche sur Clermont en dominant les champions de France 21-13 ce vendredi à l’occasion de la première journée du Top 14. Une victoire acquise grâce à cinq pénalités de Porical et deux drops de Mélé, au terme d’un match à l’atmosphère très électrique.
Ce remake des deux dernières finales du Top 14 ne manquait pas de saveur malgré l’absence de sept internationaux chez les champions de France, parmi lesquels Rougerie, Parra et Bonnaire, tous laissés au repos. Invaincue la saison passée au stade Aimé-Giral, l’USAP espérait débuter son championnat par un succès de prestige face à un concurrent direct pour le titre.

Vilaceca expulsé

Sous les yeux de Marc Lièvremont, le sélectionneur du XV de France, Jérôme Porical donne l’avantage aux Catalans sur une pénalité de 40 mètres (3-0, 4e). Mais si la rencontre est intense et la tension palpable entre deux formations qui ne se sont jamais fait de cadeau, il faudra repasser pour le rugby champagne. Un drop de l’ouvreur perpignanais Mélé vient concrétiser la domination de l’USAP (6-0, 30e). Mais Clermont réagit. Bien servi par James, l’incontournable fidjien Nalaga inscrit son premier essai de la saison et relance les Jaunards (5-6 34e). Avec Porical, les champions de France 2009 possèdent un buteur en forme. Auteur de cinq pénalités (4e, 37e, 40e, 41e, 78e), l’arrière de l’USAP permet à son équipe de garder Clermont à distance, malgré une deuxième mi-temps d’un meilleur niveau de la part des joueurs de Vern Cotter. Menaçants grâce à la réussite de Brock James (1 transformation, 2 pénalités), les Auvergnats poussent durant le dernier quart d’heure, d’autant que Vilaceca est expulsé du terrain et laisse ses partenaires à quatorze pour les dix dernières minutes. Insuffisant toutefois, puisque Porical anéantit les derniers espoirs des champions de France avec une cinquième pénalité à la 78e (21-13, 78e). L’USAP tient sa petite vengeance.