RMC Sport

Le Stade Français dans la tourmente

Max Guazzini

Max Guazzini - -

En difficulté financière, le Stade Français cherche depuis plusieurs mois à ouvrir son capital à l’extérieur. Mais là, il y a urgence, et même danger…

L’avenir du Stade Français n’avait encore jamais autant tenu au sort d’un match. Surtout un match de Challenge européen que les Parisiens ne sont pas habitués à disputer. La demi-finale contre Clermont le vendredi 29 avril revêt pourtant une importance capitale pour le groupe de Max Guazzini. Un succès leur ouvrirait les portes de la finale contre le Munster ou les Harlequins, et donc l’espoir fou de se qualifier pour la H-Cup et ainsi bénéficier de la manne européenne, plus d’1M€. Et une bonne note sportive finale après deux saisons atroces faciliterait aussi la signature de nouveaux partenaires et la reconduction des sponsors actuels.

Le Stade Français est actuellement en difficulté, sans grande trésorerie. L’année dernière déjà, le club de Max Guazzini n’a pas pu boucler un budget qui s’élevait à 19,5M€. Au final, l’exercice s’est bouclé à un peu plus de 17M€. Cette année, le gendarme financier, la DNACG, a sanctionné d’un recrutement limité le club parisien lui interdisant d’engager un joker médical pour palier l’absence de Dimitri Szarzewski, blessé. Sur les deux dernières saisons, le trou s’élèverait même selon des indiscrétions à près de 15% du budget.

Contraint d’ouvrir le capital du club, Max Guazzini attend désormais les prochains résultats de son équipe. Car en cas d’accession pour la finale du Challenge européen, le prix de l’action pourrait monter et celui qui détient actuellement 67% des parts du club n’aurait pas à en céder une trop grande quantité. C’est dire si le match contre Clermont est important à plus d’un titre.

P.Ta. et L.D.