RMC Sport

Le Top 14 met le cap au Sud

Joe Rokocoko débarque à Bayonne

Joe Rokocoko débarque à Bayonne - -

Alors que la période de mutation s’achève officiellement ce mercredi, ce marché estival a été marqué par l’arrivée de nombreux joueurs issus du Super 15. Rappel des principaux mouvements et présentation des attractions qui animeront le Top 14 la saison prochaine.

On dirait le Sud

Particulièrement actif et ambitieux sur le marché des transferts, Bayonne s’est payé le luxe d’engager Joe Rokocoko (Auckland Blues), Mark Chisholm (ACT Brumbies) et Neemia Tialata (Wellington Hurricanes). A Toulouse, c’est Luke McAlister (Auckland Blues) et Gurthro Steenkamp (Warathas) qui débarquent en attendant l’officialisation du transfert de Gary Botha (Bulls). Quant à Matt Giteau (Brumbies) et Bakkies Botha (Bulls), ils arrivent à Toulon. Les internationaux profitent de cette année de Coupe du monde pour se lancer un nouveau défi et rompre provisoirement leur contrat avec leur fédération. Réputé comme le meilleur championnat d’Europe, le Top 14 profite de l’aubaine.

Toulouse tourne la page

Discret cette fin de saison, Frédéric Michalak quitte le Stade Toulousain le cœur gros. Direction le Natal où l’ouvreur a déjà évolué lors de son premier exode en 2007-2008. Au-delà de ce départ, c’est surtout une page qui se tourne du côté des champions de France. Alors que l’avenir de Guy Novès reste incertain (équipe de France ?), outre Michalak, ce sont Cédric Heymans (Bayonne), Byron Kelleher (Stade Français), David Skrela (Clermont) et Benoît Lecouls (La Rochelle) qui s’en vont. Très tourné vers le sud cette intersaison (voir par ailleurs), Toulouse se renforce également avec Lionel Beauxis (Stade Français).

Bastareraud au centre de l’attention

Le centre international est au cœur d’une lutte entre Toulon et le Stade Français. Sous contrat avec l’équipe de Max Guazzini les deux prochaines saisons, il n’a toujours pas quitté la Capitale. Pas de quoi décourager Mourad Boudjellal. « Mathieu est énorme. C’est vraiment un joueur d’exception, souligne le président du RCT. Moi-même s’il était chez moi, je ne laisserais pas partir. Mais à quoi ça sert d’aller contre la volonté de son propre joueur ? » Selon Boudjellal, Bastareaud est prêt à indemniser le Stade Français pour les deux dernières années de contrat qui lui restent. Le bras de fer ne fait que commencer.

Des prétendants plutôt sages

Qualifiés pour les phases finales, Montpellier, Castres, Clermont, Biarritz et le Racing adoptent une stratégie prudente et réfléchie. A Castres, la star se nomme Max Evans (Glasgow). Du côté de Clermont, on mise sur des valeurs sûres du Top 14 (Kayser, Vosloo, Skrela). Pas de folie à Biarritz qui s’est surtout attaché à prolonger ses cadres (Yachvili, Harinordoquy et Traille). Finaliste malheureux, Montpellier misera une fois de plus sur la filière argentine avec six Pumas (dont trois recrues) dans son groupe. Enfin le Racing mise sur la stabilité et s’appuie sur un groupe déjà riche.

Le titre de l'encadré ici

Ce que dit le règlement|||

La période des mutations s’achève mercredi 15 juin. Elle s’est ouverte le 20 avril 2011, mais rien n’indique que les transferts sont terminés. Les clubs promus bénéficient en effet d’un mois supplémentaire. Par ailleurs, les clubs peuvent recruter des « jokers Coupe du monde » du 1er juillet au 31 août. Enfin, chaque club a la possibilité de recruter deux joueurs supplémentaires (trois pour les clubs promus) jusqu’au 31 janvier 2012.