RMC Sport

Lombard : « Il faut une communication constructive »

Thomas Lombard

Thomas Lombard - -

Thomas Lombard, membre de la Dream Team RMC et ancien rugbyman international, ne cautionne la violente sortie de Bernard Laporte contre l’arbitre, Laurent Cardona. Il aimerait que le Top 14 s’inspire de l’Angleterre.

Thomas Lombard, membre de la Dream Team RMC, n’a pas vraiment goûté la sortie médiatique de Bernard Laporte contre Laurent Cardona. « C’est du Laporte et il pense ce qu’il dit. Il a une sorte de liberté qui fait qu’il tient et assume des propos comme ça. Qu’il y ait des choses à redire, ça se conçoit. Mais il y a une manière et un endroit pour le faire. Il faut surtout une communication constructive. Cette espèce de diatribe violente attise une polémique, regrette l’ancien international français. Il y avait déjà eu un problème avec M.Cardona lors d’un match entre Clermont et Toulon qui a créé un précédent. Il risque d’avoir une sanction forte. Bernard avait déjà été sanctionné pour des propos contre M.Poite. Il avait été interdit de vestiaire. Là encore, il va y avoir une réaction, c’est certain. »

L’ancien joueur du Stade Français revient également sur l’attitude supposée hautaine de M.Cardona, dénoncée par Bernard Laporte (« Quand il entre dans le vestiaire, tu as l’impression de recevoir le Premier ministre »). « M.Cardona n’a pas forcément un physique imposant. Bien sûr qu’il doit être content d’arbitrer Wilkinson et Botha mais à un moment, il y a une relation de force qui se crée. Quand tu arrives face à des monstres comme ça, il faut se faire respecter, explique-t-il. La plupart de ces sorties incombent à des présidents et des managers. Toute la pression est supportée par ces hommes. C’est ce qui entraine ces réactions. Au-delà de la performance, c’est le poids d’une défaite à domicile et des conséquences que ça peut avoir sur les sponsors à Toulon. C’est ce qui est à l’origine de tout ça. Novès a dit qu’il comprenait la pression qu’il avait sur les épaules. A ce titre, il peut y avoir des débordements. »

« En Angleterre, un climat sain et propice au jeu »

En matière de solutions, Thomas Lombard, qui remarque que les joueurs restent modérés au sujet de l’arbitrage, propose des sanctions exemplaires contre les présidents et managers qui dépassent les bornes. Comme en Angleterre. « Quand tu regardes la Pro D2 ou la Fédérale, ça peut être très hostile. Je peux comprendre que dans une logique de protection, les arbitres adoptent des attitudes qui ne sont pas les bonnes, explique-t-il. En Angleterre, il y a eu les mêmes problèmes avec des managers qui ont ‘‘électrocuté’’ les arbitres dans la presse. A un moment, ils ont dit stop et ils ont filé des amendes très lourdes avant de créer un système d’évaluation. Aujourd’hui, on constate, même avec les nouvelles règles, un climat beaucoup plus sain et propice au jeu. »

A lire aussi :

>>> EN VIDEO : ça chauffe entre Moscato et Cardona !

>>> Pour le patron des arbitres, « Cardona arbitrera à nouveau Toulon »

>>> Moscato : « Il faut des arbitres qui gagnent de l’oseille »

Les GG du Sport