RMC Sport

Lombard : « Toulon-Racing, un match qui va faire parler »

Thomas Lombard

Thomas Lombard - -

Thomas Lombard, membre de la Dream Team RMC, se gargarise du gros choc entre Toulon et le Racing-Métro, vendredi, qui mettra aux prises certains des meilleurs joueurs du monde.

« On comprend l’inquiétude. Il y a une machine extraordinaire du côté du Racing avec deux entraîneurs (Laurent Labit et Laurent Travers, ndlr)qui n’ont plus rien à prouver et qui ont fait dans l’optimisation avec Castres pendant deux saisons. Aujourd’hui, ils bénéficient d’une écurie de Formule 1 parmi les toutes meilleures. Le problème pour eux, c’est qu’une mécanique aussi puissante et précise nécessite des réglages. En termes de temps, ils n’ont pas encore pu trouver tous les petits réglages. L’effectif va être bousculé. Des garçons comme Sexton ne sont pas encore imprégné du projet de jeu et ne sont pas encore au top physiquement. Toulon a un effectif qui a peu bougé, une équipe sur la continuité et un système de jeu maitrisé. Ils ont un peu plus de garantie même s’ils ont repris la saison un peu plus tard.

Nous avons une équipe qui a repris plus tôt, le Racing, et qui est plus en forme physiquement mais qui n’a pas toute la maitrise en termes de jeu. Et il y a Toulon qui est un peu plus court physiquement mais qui est sur la lancée de ce qu’il faisait l’année dernière. Le Racing va vouloir s’étalonner et si ça ne passe pas, ce n’est pas grave. Pour Toulon, le Racing a été gagné l’an passé à Mayol et ça a coupé la dynamique du côté du RCT. Ils vont être appliqués et méthodiques.

« La mêlée de Toulon avait posé des problèmes à celle du Racing »

Lors de la première journée, le Racing n’a peut-être pas été à la hauteur de son potentiel en gagnant difficilement face à Brive. Et on a vu une équipe de Toulon (match nul à Montpellier 22-22) qui a été fidèle à ses principes en privilégiant la défense, en plaçant des contres et, même si elle a été dominée, en étant assez à l’aise là-dedans avec un Wilkinson qui a été déterminant. Le seul point noir de ce match a été la mêlée qui a été beaucoup pénalisée. En match amical en début de saison, la mêlée de Toulon avait d’ailleurs posé beaucoup de problème à celle du Racing.

J’ai trouvé que vis-à-vis de la presse, Jacky Lorenzetti avait été mesuré dans les ambitions. Il va falloir que le Racing progresse d’année en année. Mais quand les grands joueurs ont, face à eux, une opposition de niveau mondial, et ce sera le cas vendredi avec des oppositions Wilkinson-Sexton et Giteau-Roberts, le niveau de jeu augmente. C’est un match qui va faire parler, pas seulement dans la presse française mais aussi dans la presse galloise notamment. Ce sera un grand rendez-vous et il y aura un niveau de jeu exceptionnel. »

A lire aussi :

>> Le Racing, bête noire du RCT

>> Lapeyre a des choses à prouver

>> Noirot, la renaissance toulonnaise

Thomas Lombard