RMC Sport

Malzieu : « Si on n'a pas une grosse attaque... »

-

- - -

L’ailier clermontois s’attend à un « gros combat » ce dimanche (18h) contre Toulon, en clôture de la 15e journée de Top 14. L’intéressé, qui figure parmi les 30 présélectionnés pour le Tournoi des VI Nations, attend une réaction de son équipe, apathique en fin d’année devant le LOU (6-6).

Julien, c’est une équipe de Toulon aux abois après son revers à Biarritz qui vous défie à Marcel-Michelin ce dimanche…

Ils sont dans l’optique de rester collés au haut de tableau. Ils étaient troisièmes jusqu’à la dernière journée. Ils auront à cœur d’aller chercher des points ici, déjà pour nous rattraper mais aussi pour effacer leur défaite face à Biarritz.

Comme l’année dernière, le mois de janvier sera-t-il déterminant pour votre équipe ?

Un peu, oui. Le mois sera encore plus important en H-Cup où les deux prochains matches seront décisifs. Mais il y a déjà cette rencontre de dimanche contre Toulon, une équipe qui aura de grosses ambitions. Ça risque d’être un match compliqué.

Contre Lyon, certains de vos coéquipiers ont déclaré être « fatigués ». Cela vous inquiète-t-il ?

Ce n’est pas le match du LOU qui nous a fatigués vu le peu de choses que l’on a montrées sur le terrain. C’est peut-être l’enchaînement des deux matches contre Leicester plus celui de Brive. Mais il ne faut pas chercher cette excuse-là. On a fait un non-match à Lyon (6-6). Du 1 au 23, on n’a pas montré notre vrai visage. On a laissé faire les choses. On s’est dit qu’elles allaient se faire toutes seules. Ça n’a pas suffi. On a eu la chance de repartir avec deux points. On serait reparti sur une défaite, on n’aurait pas crié au scandale.

Dimanche, vous retrouverez Marcel-Michelin...

Ça faisait un petit moment qu’on n’avait plus joué ici. On sait qu’on n’a pas le droit à l’erreur chez nous. On aura un gros combat. A nous de faire ce qu’il faut pour rester invaincus.

Vous disposez de la meilleure défense du championnat et restez sur deux matches sans encaisser d’essais. L’ennui, c’est que vous payez vos efforts défensifs en attaque…

C’est vrai… Cela fait plusieurs semaines que notre défense est en place. On communique beaucoup. On s’appuie énormément sur cette défense, au détriment de l’attaque, qui était notre force il y a quelque temps. Cette semaine, on a travaillé dur pour conserver notre défense mais rebasculer aussi vite sur l’attaque. Notre défense peut peut-être nous faire gagner des matches mais elle ne suffira pas face aux grosses équipes et notamment face à Toulon. Si on n’a pas une grosse attaque, ça n’ira pas.