RMC Sport

Montpellier a déjà peur

Fabien Galthié

Fabien Galthié - -

Montpellier ne va pas démarrer pas le Top 14 en pleine confiance, avec une infirmerie bien remplie, des Argentins partis au Four Nations et deux défaites en préparation. Les fantômes du début de la saison dernière ne sont pas loin.

A Montpellier, on se l’était juré : plus question de revivre le même début de saison galère que l’été dernier. Englué dans la zone rouge avec quatre défaites et un nul lors de ses cinq premiers matchs, le MHR avait alors payé un lourd tribut durant la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande. Cette année, c’est le Four Nations, auquel participe pour la première fois de son histoire l’Argentine, qui inquiète Montpellier. En plus de son meilleur buteur Martin Bustos Moyano et de son excellent arrière Gonzales Amorosino, Fabien Galthié devra se passer d’Agustin Creevy, de Santiago Fernandez et de Juan Figallo.

Si on ajoute à cela une infirmerie qui affiche complet avec les recrue Alexandre Bias et Charles Géli, le deuxième ligne Aliki Fakaté, et surtout le leader de combat géorgien Mamuka Gorgodze, c’est avec une dizaine d’absents - et pas des moindres – que le MHR s’apprête à ouvrir sa saison samedi à Paris contre le Stade Français. Le club héraultais navigue donc dans des eaux agitées depuis qu’il a repris l’entrainement le 25 juin dernier. Et les matchs de préparation, une première courte défaite contre Bayonne (26-25) puis une seconde plus large contre l’USAP (26-7), ne l’ont pas plus rassuré.

Galthié : « Je ne sais pas où on va »

« Je ne suis pas rassuré par nos performances en amical, je ne suis pas rassuré par ce que je vois au quotidien, donc je m’attends à ce que ce soit difficile dès samedi, concède l’ancien demi de mêlée international Fabien Galthié. Je ne sais pas où on va…» Une crainte de connaître un bis repetita de 2011 qui transpire sur les joueurs, le capitaine Fulgence Ouedraogo en tête. « Nous sommes forcément inquiets, reconnait-il. On ne peut pas arriver serein en ce début de championnat, on a perdu nos deux matchs de préparation et pour l’instant, on est toujours en train de se chercher au niveau de notre jeu. » Le trio Fabien Galthié-Stéphane Glas-Mario Ledesma (qui succède à Eric Béchu) devra rapidement trouver les solutions pour remettre le bateau montpelliérain à flot. Le wagon de tête risque d’aller encore bien vite cette saison.

Anthony Tallieu avec Julien Landry