RMC Sport

Montpellier chasse la première place

Fabien Galthié, coach du MHR

Fabien Galthié, coach du MHR - -

Avec la réception de la Rochelle ce samedi (20h45) au Stade Yves du Manoir, les hommes de Fabien Galthié ont l’occasion de prendre la tête du Top 14. Une première dans leur histoire.

Face à la Rochelle, l’enjeu est simple pour Montpellier : devenir leader du championnat de France de rugby pour la première fois depuis sa création en 1986. Pour ce faire, l’objectif sera de prendre les 5 points face au promu rochelais. Et espérer que dans le même temps le Racing, leader du Top 14, ne gagne pas avec le bonus. Dans ce cas précis, les Héraultais chiperaient la première place au goal average particulier.

Un scénario que Fabien Galthié, coach du MHR avec Eric Béchu, assimile à des comptes d’apothicaire. « Il faut continuer à faire abstraction de tout ce qui peut nous perturber. C'est-à-dire avoir trop confiance en nous, écouter trop ce qu’on dit de nous. Si on oublie d’où on vient, il est possible qu’on se fasse piéger. »

La H-Cup comme objetcif

Voué selon les spécialistes à se battre pour le maintien, Montpellier n’en finit plus de surprendre en dépit d’un calendrier pimenté. Vainqueur du Racing, de Toulouse ou Perpignan à Aimé-Giral, le club héraultais compte déjà cinq victoires en sept matches. Son meilleur début de saison. En plus, les Montpelliérains gagnent avec la manière : jeu offensif, en mouvement avec peu de passages au sol. Une métamorphose que tout le monde s’accorde à attribuer à l’arrivée du duo Béchu-Galthié. « Les deux coachs sont soucieux des détails, souligne le talonneur Joan Caudullo. Et c’est ça qui fait la différence. Avec une personne comme Galthié qui représente trois grands chelems et trois Coupe du monde, on se sent automatiquement en sécurité. »

En retour, les deux entraîneurs bénéficient d’un effectif stable et talentueux. Trois-quarts de l’équipe est resté à l’intersaison dont la charnière d’internationaux Julien Tomas – François Trinh-Duc et le capitaine Fulgence Ouedraogo. De quoi nourrir de nouvelles ambitions. « C’est sûr que dans un coin de notre tête, on a cette H-Cup et cette qualification avec la sixième place », avoue Caudullo. Avant d’ajouter : « Mais pour l’instant on a un match de la Rochelle a assuré ».

MM