RMC Sport

Ouverture du chantier au Stade Français

Mathieu Bastareaud

Mathieu Bastareaud - -

Assuré de jouer dans le Top 14 la saison prochaine, le club de la capitale peut maintenant se consacrer à la venue de nouvelles recrues pour renforcer son équipe. Les deux dossiers chauds concernent Byron Kelleher et Mathieu Bastareaud.

Le remue-ménage qui entoure le Stade Français depuis quelques semaines est en passe de toucher à sa fin. Alors que le club parisien a ouvert son capital à des fonds canadiens par le biais de la FACEM (une association d’aide à l’enfance dans le monde) pour renflouer ses caisses et donc assurer son maintien parmi l’élite, il peut maintenant dessiner les contours de son futur effectif. Dans l’attente de cette décision, le club du président Max Guazzini, avait déjà œuvré en coulisses et annoncé les signatures à venir de dix à quinze nouveaux joueurs. Parmi eux, les deux Toulonnais Felipe Contepomi et Paul Sackey ont déjà paraphé leur contrat, tout comme Jérôme Fillol (Racing Métro 92) ou encore Olivier Milloud (Bourgoin-Jallieu).

Kelleher arrive, Bastareaud part ?

D’ici à la clôture du marché des mutations, le 15 juin prochain, Bernard Laporte, le manager du club, aimerait faire signer encore cinq ou six joueurs, au premier rang desquels Byron Kelleher. Le demi de mêlée néo-zélandais a d’ailleurs résilié ce lundi son contrat avec l’Aviron Bayonnais et devrait signer un bail de deux ans dans les prochains jours, après avoir passé sa visite médicale ce mardi. L’autre sujet chaud du côté du Stade Français est le dossier Mathieu Bastareaud. L’international français veut quitter la capitale pour s’engager avec le Rugby Club de Toulon.

Le club varois serait même prêt à racheter les deux ans de contrat qui lient Bastareaud avec le club parisien. Soucieux de bâtir une équipe compétitive pour la saison prochaine, Bernard Laporte a rencontré le joueur et son conseiller ce lundi et lui a expliqué en substance « Je veux conserver les meilleurs, cela te concerne. » De son côté, le joueur réfléchirait à sécher la reprise de l’entrainement avec le Stade Français. Quoi qu’il en soit, l’effectif qui commencera la saison prochaine aura un visage bien différent de celui de cette année.