RMC Sport

Pool-Jones : « C'est formidable pour la compétitivité »

Richard Pool-Jones, consultant RMC Sport

Richard Pool-Jones, consultant RMC Sport - -

Richard Pool-Jones répond à la question : "Comment expliquez-vous qu'à deux journées de la fin, neuf clubs sur quatorze puissent encore prétendre à être champion de France ?".

Avoir six places qualificatives pour espérer être Champion de France, c'est vraiment la clé pour expliquer le suspense qui dure et durera jusqu'à la dernière journée. Si on met à part le Stade Français qui mange son pain noir en ce moment, on retouve les "usual suspect", les cadors habituels, qui vont sûrement jouer les phases finales comme Toulouse, Biarritz, Clermont ou Perpignan. Mais il faut y ajouter Toulon, Bayonne, le Racing qui ont fait des efforts énormes en termes de budgets. Donc on n'a plus trois ou quatre clubs en mesure de jouer la gagne mais 7 ou 8 ou 9 si on ajoute Castres et Montpellier. Et c'est formidable pour la compétitivité de ce championnat. En Angleterre, il n'y a que quatre places qualificatives, les places se décantent plus vite et l'intérêt des spectateurs en fin de saison diminue. On peut même voir un club comme Bath pourtant sixième qui se paye le luxe de virer son entraîneur à deux mois de la finale pour déjà préparer la saison prochaine. C'est sûr, la formule anglaise est sûrement moins intéressante que la formule française en termes de suspense et d'intérêt général. 

RMC Sport