RMC Sport

Pool-Jones : « Castres, une histoire particulière »

Richard Pool-Jones

Richard Pool-Jones - -

Membre de la Dream Team RMC Sport et double de champion de France (1998 et 2000), Richard Pool-Jones a tenu à rendre hommage aux Castrais, qui ont déjoué tous les pronostics.

 « Une finale de Top 14, c’était vraiment du théâtre, souligne d’emblée Richard Pool-Jones, membre de la Dream Team RMC Sport et double de champion de France (1998 et 2000) avec le Stade Français. Ca se joue sur des détails, des faits du match. Ca aurait pu être Toulon, ça n’a pas marché pour Jonny (Wilkinson) qui a touché les poteaux. Ca s’est joué à pas grand-chose. »

« Je retiens ce que disait Laurent Travers au cours de la saison, poursuit « RPJ », c’est que ses joueurs ne sont pas des inconnus. Y’a pas de véritables stars dans cette équipe de Castres, certes, à part Rory Kockott, mais tous le méritent. Ce sont des joueurs de très haut niveau, qui savent bien jouer ensemble. »

« Toulon avait les jambes lourdes »

« Toulon a eu beaucoup de mérite, d’un point de vue humain, admet Pool-Jones. Ils sont allés chercher la victoire en H Cup. L’équipe de Castres, ce n’est pas le même effectif, pas le même budget. Leur histoire est particulière, il faut le souligner. Et les saluer. C’est une équipe sans stars, qui sait vivre sur la longueur, car c’est la quatrième fois de suite qu’ils sont au moins en quarts de finale. C’est quelque chose qu’ils ont construit ensemble, avec les mêmes entraîneurs et le même staff.

Bernard Laporte le disait lui-même. On n’est jamais en finale par hasard. Ils sont locataires des phases finales. C’est donc une juste récompense. Et puis, on l’avait dit avant ce match : c’était très dur pour Toulon de faire le doublé. Ils avaient les jambes lourdes, étaient fatigués. Malgré l’état d’esprit formidable, ils n’étaient au niveau physique qu’ils étaient ne serait-ce que le week-end dernier. »

RMC Sport