RMC Sport

Quesada : « Une équipe pour lutter avec Toulouse »

Gonzalo Quesada

Gonzalo Quesada - -

Le Racing-Metro n’est pas parvenu à obtenir le bonus offensif face à Castres (29-28) et devra donc disputer son match de barrage à Toulouse, vendredi prochain (21h). S’il mesure l’ampleur du défi, l’entraîneur francilien Gonzalo Quesada est persuadé que ses joueurs sont taillés pour l’exploit.

Gonzalo, quel est votre sentiment après ce match ?

Un mélange de tout. Je suis assez satisfait quand même. En deuxième mi-temps, on a perdu de vue nos structures et la base de notre jeu, mais je garde aussi les sensations de cette première mi-temps, qui est une des plus belles que l’on ait faite cette saison, avec un engagement très fort de tous les joueurs.

Comment expliquez-vous une telle différence entre les deux périodes (22-6 à la mi-temps) ?

Les joueurs avaient en tête qu’il fallait un point de bonus, et on a essayé de marquer des essais avant de les construire. On a oublié la base, on s’est trompé dans l’ordre, et ça a permis à Castres, petit à petit, de croire dans ses chances, et ils nous ont perturbés jusqu’au bout. Malheureusement, on n’a pas pu empêcher les gars de penser au bonus et on n’a pas réussi à gérer. Sinon, je pense qu’on aurait pu gagner plus confortablement, sans souffrir comme ça jusqu’à la dernière minute.

Avez-vous été tenté de ne pas tenter les pénalités pour marquer plus d’essais ?

Ça aurait été dangereux de ne vouloir marquer que des essais. Il fallait construire le score. On avait prévu de construire la victoire en première mi-temps et de voir ensuite si on pouvait gérer. On a tellement bien mis la pression d’entrée qu’on s’est enflammés en deuxième mi-temps. C’est une erreur d’inexpérience. Maintenant, on aura une belle revanche contre Toulouse, qui nous a battus d’un point chez nous (26-27, 23e journée, ndlr)

Comment voyez-vous cette rencontre ?

S’il y en a un d’entre vous qui nous met favoris, il faut qu’il revoie ses analyses du jeu. C’est une des trois meilleures équipes de France. Il faudra que l’on montre le visage que l’on a montré en première période contre Castres. A nous de nous préparer pour 80 minutes de très haut niveau pour essayer de rivaliser. On a une équipe capable de lutter à Toulouse, mais si on n’est pas à 120%, on n’aura aucune chance. Toulouse est plus qu’habitué à ce type de matches. Chez eux, ce serait un exploit, mais c’est ça le rugby, c’est un sport idéal pour les exploits…

A lire aussi :

- L'actu du Top 14

- Un choc Toulouse-Racing

- Castres ne délocalisera pas son possible barrage à domicile

Propos recueillis par Laurent Depret