RMC Sport

Stade Français-Toulon : le bras de fer a commencé

Mathieu Bastareaud

Mathieu Bastareaud - -

D’un côté, un joueur, Mathieu Bastareaud, qui veut aller à Toulon ; de l’autre, un club, le Stade Français, qui veut le garder absolument. Bref, tous les ingrédients sont réunis pour que l’affaire dégénère. Nos informations sur une histoire qui laisse à penser que le rugby se « footballise »…

Un mélodrame est en train de s’écrire du côté du Stade-Français. Un feuilleton digne des plus belles heures du foot business. Comme si le ballon ovale adoptait les mœurs « dissolues » du ballon rond ! Au cœur de l’affaire, Mathieu Bastareaud, la star du club parisien qui veut rejoindre cet été le RC Toulon. Problème, le centre international doit toujours deux ans de contrat à son club.

Lundi, le joueur et Bernard Laporte, le nouvel administrateur du Stade Français, se sont rencontrés. L’entrevue s’est plutôt bien passée. Mais le joueur a eu le sentiment que son interlocuteur ne l’écoutait pas vraiment. En outre, il ne se sent plus à son aise au Stade Français. Ses relations avec Max Guazzini se sont détériorées ces derniers mois, depuis ses velléités de départ. Le transfert de Lionel Beauxis à Toulouse, le joueur dont il était le plus proche, a renforcé sa volonté de quitter la capitale. C’est pour cette raison qu’il a donné une interview à la Provence, publiée mardi, où il clame son désir de signer à Toulon.

Max Guazzini qui n’a pas l’habitude de garder un joueur contre son gré fera-t-il une entorse à sa règle ? En tout cas, Bernard Laporte a renvoyé ce mardi le joueur dans les cordes. « Bastareaud va rester, affirme l’ancien sélectionneur du XV de France. J’ai lu qu’il y avait des rapports de force, mais il n’y en a pas. Il y a simplement une envie de le garder parce qu’il est bon. J’ai expliqué à Mathieu qu’il devait être important dans notre système. Je lui ai rappelé que je l’avais sélectionné alors qu’il était en Fédérale 1 et qu’il ne s’était pas donné tous les moyens pour réussir ces dernières années. Maintenant, il y a un nouveau discours, un nouveau challenge. Il faut l’aider, il doit redevenir performant et avoir l’ambition d’aller plus haut, c’est dire de retrouver l’équipe de France. »

La menace de la grève ?

De Hong Kong, où il doit disputer un match de charité en faveur des victimes du séisme au Japon, Bastareaud est tenu au courant de l’évolution de son affaire par son avocat. Le joueur se dit déterminé à rejoindre Toulon. Une forte revalorisation salariale serait-elle susceptible de le faire fléchir ? Peut-être, mais les finances du club parisien ne sont pas en mesure de l’assumer. Une chose est sûre, les dirigeants toulonnais lui ont confirmé qu'ils comptent toujours sur lui et qu'ils sont prêts à se montrer patients. S’il n’obtient pas gain de cause, Mathieu Bastareaud se dit même prêt à « sécher » la reprise de l’entraînement de son club. Même s’il souhaite à tout prix éviter cette extrémité, conscient que son image a déjà été brouillée par l'affaire de la table de nuit néo-zélandaise.