RMC Sport

Szarzewski : « On espère être à la hauteur »

Dimitri Szarzewski

Dimitri Szarzewski - -

Le talonneur international du Racing, qui a passé sept ans chez le rival du Stade Français, attend avec impatience le derby de samedi au Stade de France (20h35). Avec la volonté de se relancer après un début de saison poussif.

Dimitri Szarzewski, êtes-vous pressé de disputer ce Racing-Stade Français, vous qui avez évolué sous les deux maillots ?

C’est toujours particulier de jouer ce derby, après avoir vécu de nombreuses années dans le club rival (de 2005 à 2012, ndlr). Dès que le calendrier de la saison sort, je regarde la date de ce match. Forcément, ça fait un petit moment que j’y pense, même avant les matches de Coupe d’Europe.

En parlant de H Cup, votre victoire contre Clermont (13-9) et le match nul à Llanelli (26-26) vous ont-ils redonné confiance après un début de saison mitigé ?

On est passé sur une autre compétition ces deux derniers week-ends. On est maintenant revenu au Top 14, où on reste sur une défaite (22-20 à domicile contre Grenoble, ndlr). Il va falloir se rattraper pour combler les points de retard par rapport aux autres équipes, et notamment le Stade Français, qui est devant nous (le Racing est actuellement 9e, à quatre points du Stade Français). On espère que l’on sera à la hauteur pour ce derby parisien.

Votre président Jacky Lorenzetti disait que cette rencontre lui faisait toujours « mal au ventre ». Est-ce également votre cas ?

Oui, mais peut-être pas pour les mêmes raisons. C’est un match particulier parce que j’ai beaucoup d’amis qui jouent au Stade Français et j’y ai vécu de belles choses, notamment un titre de champion de France (en 2007, ndlr). Aujourd’hui, je vis de belles choses avec le Racing et j’ai envie d’aller le plus loin possible avec ce club. C’est toujours des matchs difficiles mais on essaie de faire abstraction de tout cela quand on est sur le terrain et d’être le meilleur possible.

A lire aussi :

>> Phillips, la sortie de trop ?

>> Le Racing soigne son entrée

>> Toute l'actualité du Top 14

Propos recueillis par Laurent Depret