RMC Sport

Talès : "Besoin de me remettre en danger"

Rémi Talès

Rémi Talès - AFP

Comme nous vous l’annoncions le 28 septembre dernier, Rémi Talès quittera le Castres Olympique à l’issue de la saison. L’ouvreur international de 30 ans explique les raisons de son départ vers un club dont il ne peut pas encore révéler l’identité mais qui, selon nos informations, sera le Racing Métro. Une formation parisienne où il retrouvera ses anciens entraîneurs Laurent Labit et Laurent Travers, avec lesquels il a été champion de France en 2013.

Rémi, qu’avez-vous décidé pour votre avenir ?

J’ai pris la décision de quitter le CO. Je n’ai pas encore finalisé ma future destination (selon nos informations, il s’agira d’un contrat de trois avec le Racing, ndlr). J’avais besoin d’être clair avec le club et avec moi-même pour qu’on puisse avancer et que le sujet de mon avenir soit terminé.

Pourquoi ce choix de partir ?

Cette décision a été très dure à prendre. J’ai beaucoup réfléchi. J’aurai 31 ans à la fin de mon contrat et la question se posait : Est-ce que je resigne trois ans à Castres et je termine ma carrière là, ou est-ce que je tente de vivre une nouvelle aventure professionnelle ? J’en ai discuté avec ma famille et on a opté pour se lancer dans une nouvelle vie. J’en avais peut-être besoin pour essayer de repousser mes limites et de me remettre en danger.

Est-ce un moment difficile ?

C’était très compliqué de l’annoncer au staff, dont je suis très proche. Tout le monde a réagi à sa façon mais c’est vrai que c’était dur parce qu’on a vécu de belles choses. Mais c’est le monde professionnel et j’ai plus pensé à mon cas particulier qu’à un choix de groupe ou affectif. J’espère que les gens ont compris. Ça va être un peu dur au début mais on est assez intelligent pour faire la part des choses et profiter au maximum du temps qui nous reste ensemble et surtout sortir le CO de l’a situation dans laquelle il est actuellement (12e du Top 14, ndlr). Je reste pleinement impliqué. Ce club a marqué ma vie. Il m’a permis d’être champion de France (2013), vice-champion de France (2014) et de découvrir l’équipe de France. Je lui serai redevable toute ma vie.

« Je comprends qu’on pense que je quitte le navire »

Comprenez-vous que les supporters soient déçus de cette décision alors que le club est en difficulté ?

Sur le même sujet

Je comprends qu’ils puissent penser que je quitte le navire. Mais c’est un choix personnel et ça ne change rien pour cette saison. Je vais rester et tout donner pour partir la tête haute de Castres et laisser le club dans la meilleure situation possible.

On a entendu beaucoup de choses sur votre perte du capitanat. Comment cela s’est-il passé ?

Quand le staff a su que j’étais en partance, ils m’ont dit qu’ils voulaient que le capitaine soit quelqu’un qui soit là l’année prochaine. Je comprends tout à fait cette position même si j’aurais tout fait pour rester exemplaire. Je laisse ce rôle de capitaine mais je resterai moi-même et, quand j’aurai quelque chose à dire, je le dirai.

Wilfried Templier