RMC Sport

Top 14 : au Vélodrome, Clermont se paie Toulon

En clôture de la 20e journée de Top 14, Clermont s’est offert le scalp de Toulon au Stade Vélodrome (18-19) et conforte son avance en tête du championnat. Malgré la défaite, Toulon, 4e, reste à deux points du dauphin Montpellier (64 pts).

Clermont devait se racheter à tout prix du match aller largement perdu à domicile contre Toulon. C’est désormais chose faite lors de cette 20e journée de Top 14, puisque les Auvergnats se sont imposés à l’arrachée (18-19) face aux Varois, qui avaient délocalisé le match au Stade Vélodrome à Marseille. Pour faire court, on aurait pu résumer ce match à une ribambelle de fautes au sol et de pénalités, jusqu’à cette terrible erreur de Mathieu Bastareaud.

Alors en tête au niveau du score (18-12), les Toulonnais se sont tirés une balle dans le pied au plus mauvais moment. Un dégagement totalement manqué de l’ancien joueur du Stade Français a permis à Clermont de lancer un dernier assaut dans le camp varois. La suite, c’est une diagonale au pied de James qui retombe tout pile sur la bombe fidjienne Raka, qui lui, retrouve à hauteur Damien Chouly pour l’essai victorieux. Opportuniste les Jaunards. Grâce à ce succès, ils comptent désormais six points d’avance sur le deuxième Montpellier.

Trois blessures en première période

Voir Guilhem Guirado en pleurs sur le banc, ça ne fait pas vraiment plaisir. La première mi-temps a laissé des traces sur les joueurs toulonnais et clermontois, de trop grosses traces. Ulugia en premier (16e) a dû sortir prématurément pour une blessure au poignet. S’en est suivi la sortie de Mitchell sur un problème aux adducteurs (25e) et enfin le gros coup dur, la grosse blessure au poignet de Guirado (33e). Sa participation au quart de finale de Coupe d’Europe la semaine prochaine contre le Racing 92 apparait fortement compromise.

Le combat des (petits) chefs

Comme précisé plus haut, jusqu’à cette fameuse 76e minute, ce match aurait pu se résumer à un duel de buteurs. Auteur des 18 points de son équipe, Jonathan Pelissié a tout de même raté deux pénalités qui auraient permis de décrocher au score leur adversaire du jour. Son pendant clermontois, Morgan Parra, a lui inscrit 14 points et a pesé sur le jeu par sa vista. Néanmoins, il a raté lui aussi deux pénalités. Pas grave, l’essentiel, à savoir la victoire, était acquise.

B.Duguine