RMC Sport

Top 14 : ce qu’il faut retenir de la 13e journée

-

- - -

Le Stade Français qui étrille Toulon, le Racing qui se reprend face à Montpellier, Grenoble qui domine Toulouse, Biarritz qui rechute et Oyonnax qui peut espérer, voici tout ce qu’il ne fallait pas manquer de cette 13e journée de Top 14.

Racing-Metro - Montpellier : 17-12

Le Racing n’est pas passé loin d’une troisième défaite de rang face à Montpellier, mais a fini par sauver les meubles. Menés 9-3 à la pause, les Franciliens ont réussi à renverser la vapeur avec un essai de Fall (11-12, 55e), puis deux pénalités de Machenaud (64e, 78e). Le MHR pourra regretter sa faillite totale en touche, qui lui a très sérieusement compliquée la tâche, sans quoi le faux pas à domicile face à Castres aurait sans doute été rattrapé à Colombes. Il doit donc se contenter du point de bonus défensif et glisse à la sixième place, à portée de fusil… du Racing, qui peut se remettre à rêver des barrages.

Grenoble - Toulouse : 25-18

Avec la défaite de Toulon chez le Stade Français (23-0), Toulouse avait l’occasion de reprendre les commandes du Top 14. Mais s’imposer au Stade des Alpes n’est pas chose aisée, et les Stadistes ont compris samedi pourquoi les Grenoblois sont invaincus dans leur antre cette saison. S’ils semblaient avoir fait le plus dur en début de deuxième mi-temps avec deux essais signés Gear et Médard (41e, 46e), c’était sans compter sur les ressources iséroises. La puissance de Caminati (61e) et le pied de Hart ont finalement eu raison des Toulousains, qui repartent en Haute-Garonne avec le point de bonus défensif, acquis grâce à une pénalité de Barraque (66e). Un petit point qui leur permet de ravir la deuxième place aux Varois, pendant que Grenoble grimpe à la septième place.

Biarritz - Bordeaux-Bègles : 15-22

L’embellie aura été de courte durée pour Biarritz. Si les deux victoires de rang face au Racing et Brive avaient laissé croire à une renaissance du BO, la réception de l’UBB aura sans doute mis fin aux derniers espoirs des plus optimistes supporters. Alors qu’ils menaient 12-3 après un essai de Ngwenya (42e), les Biarrots se sont effondrés, concédant trois essais inscrits coup sur coup par Madaule (54e), Talebula (65e) et Rey (72e). Cette cinquième défaite à domicile les laisse plus que jamais en queue de peloton, avec désormais huit points de retard sur leur deux devanciers, Oyonnax et Bayonne.

Castres - Bayonne : 46-16

Vainqueur à Montpellier lors de la précédente journée (20-16), Castres n’a pas raté l’occasion de confirmer son joli coup avec la réception de Bayonne. Le CO a même eu la riche idée de bonifier son succès en faisant voler l’Aviron en éclats grâce, notamment, à un début de deuxième période tonitruant durant lequel Kirkpatrick (42e), Dulin (49e) et Rallier (54e) ont successivement aplati. Cabannes avait permis aux siens de prendre le score en première période (31e) et Diarra (71e) puis Martial se sont chargés de corser la note. L’honneur est tout juste sauf pour les Bayonnais grâce à Rokocoko (59e), tandis que Castres réalise la très belle opération et revient à hauteur de Toulouse (3e).

Oyonnax - Brive : 26-9

Logique respectée dans ce duel de promu, où l’USO a fait valoir ses bonnes dispositions à domicile contre des Brivistes toujours à la peine loin de leurs bases. Face à une équipe de Brive qui n’a pas montré grand-chose, Oyonnax s’en est notamment remis à la botte d’Urdapilleta (21 points) ainsi qu’à Silvère Tian, auteur de l’unique essai de la rencontre (61e). Précieux succès pour les pensionnaires de Charles-Mathon, qui reviennent à hauteur de Bayonne, premier non-relégable (25 points), à trois unités de leur victime du jour.

Stade Français- Toulon : 23-0

A lire ici.

Perpignan- Clermont : 23-30

A lire ici.

A lire aussi : 

- L'actu du Top 14

- Le Top 14 jouera l'Europe

- Le Stade Français enchaîne à Jean-Bouin

La rédaction