RMC Sport

Top 14 : ce qu’il faut retenir de la 14e journée

Fritz Lee

Fritz Lee - -

Clermont qui redevient leader, Castres qui domine Perpignan, Oyonnax qui sort de la zone rouge, le Racing tenu en échec et Toulouse qui souffre, voici tout ce qu’il ne fallait pas manquer de cette 14e journée de Top 14.

Toulouse - Bordeaux-Bègles : 18-16

Toulouse s’est contenté du minimum. Vraiment du minimum. Car face à un Bordeaux-Bègles seulement 11e au coup d’envoi, qui plus est à domicile, les hommes de Guy Novès partaient largement favoris. Pourtant, la tâche n’a pas été simple. Surpris d’entrée par un essai de Matthew Clarkin (8e), Florian Fritz et ses coéquipiers ont longtemps fait la course derrière l’UBB. Mais Lionel Beauxis avait réglé la mire et grâce à ses cinq pénalités et son drop, Toulouse l’a emporté de justesse. Pas suffisant toutefois pour empêcher quelques sifflets de descendre des tribunes d’Ernest-Wallon. Toulouse est 4e. L’UBB, première équipe à ne pas prendre d'essai en terre toulousaine cette saison, reste 11e.

Clermont - Biarritz : 35-6

Au coup d’envoi, Clermont avait la pression. Les Auvergnats savaient en effet que Toulon leur était passé devant au bénéfice de sa victoire contre Montpellier (43-10) un peu plus tôt ce samedi. Mais malgré toute la bonne volonté du monde, Brock James et ses coéquipiers ont longtemps cru qu’ils n’allaient pas rendre la copie espérée. Longtemps, ils ont buté sur une défense biarrote très solide. C’est Julien Malzieu qui parvient finalement à percer le rideau basque (50e), imité par Vosloo (63e), King (66e) et Lacrampe (74e) pour permettre à leur équipe de s’imposer avec le bonus offensif. De quoi reprendre quatre points d’avance sur Toulon en tête du championnat. Le BO, lui, reste bon dernier.

Brive - Racing Métro : 9-9

Le rugby est passé au second plan ce samedi pour le Racing Métro. En déplacement à Brive, les Franciliens ont appris peu avant le coup d’envoi le décès du père de Benjamin Fall, des suites d’une longue maladie. Le trois-quarts tricolore a tout de même tenu sa place à l’aile et participé au match nul de son équipe sur le terrain de Brive, dans un match où Germain et Sexton se sont répondus sur des pénalités, dont une dernière à la sirène en faveur du Racing. Le CAB (11e) n’a toujours pas gagné face aux Racingmen depuis 2009 (six défaites, deux nuls). Les Franciliens remontent à hauteur de Grenoble (7e). Un évènement bien anecdotique ce samedi.

Oyonnax - Bayonne : 9-6

Pour les grandes envolées, il faudra repasser. Rien d’étonnant à vrai dire, pour un match de la peur entre Oyonnax (13e) et Bayonne (12e). Corrigés au match aller (39-11), les hommes de Christophe Urios se sont vengés. Pas de correction, mais un succès ô combien capital dans l’optique du maintien, face à des Basques moribonds hors de leurs bases (8 défaites en 8 matches) mais qui venaient de passer 80 points aux Italiens de Viadana en Challenge européen (80-19). Oyonnax laisse donc sa place dans la zone rouge à son adversaire du soir.

Castres - Perpignan : 37-13

Dans une journée pauvre en essais, le spectacle était à Castres. Et face à Perpignan, l’homme à surveiller se nommait Antonie Claassen. L’international français a rapidement mis le CO sur la voie, avec un doublé précoce (13e, 17e). Les champions de France en titre, deuxième meilleure équipe à domicile derrière Toulouse, ont pu compter sur un autre de leurs membres du XV de France, Rémi Talès, pour marquer le troisième essai (48e), avant celui du bonus signé Baï (77e). Castres remonte donc à la troisième place, à égalité de points avec Toulon (2e). Les Catalans, battus pour la sixième fois consécutive, restent englués dans le ventre mou (10es).

Toulon - Montpellier : 43-10

A lire ici

Stade Français - Grenoble : 21-6

A lire ici

A lire aussi :

>> Top 14 : Toulon a tout bon

>> Boudjellal entre stupeur et tremblement

>> Chabal : « Si je dérange tant que ça, j’arrêterai »

Alexandre Alain