RMC Sport

Top 14 : Ce qu’il faut retenir de la 24e journée

Montpellier

Montpellier - -

Toulon s’est imposé samedi à Chaban-Delmas contre l’UBB (22-20), répondant parfaitement à Clermont, vainqueur de Castres la veille. La suite de la 24e journée promet du à suspense à tous les étages.

Toulouse-Brive (16-9) : Les Toulousains ont eu chaud

Toulouse n’avait pas le droit à l’erreur. Quelques minutes après les victoires de l’Union Bordeaux Bègles et du Racing Métro 92, les hommes de Guy Novès devaient absolument s’imposer pour revenir dans les 6 et rester dans le coup pour une place qualificative en phases finales. C’est désormais chose faite contre des Brivistes qui ne s’inclinent que 16-9 et qui se consolent avec un point de bonus amplement mérité. Toulouse n’aura marqué qu’un essai par Hosea Gear, s’en remettant largement au pied de Lionel Beauxis et Jean-Marc Doussain. Mission accomplie pour les Toulousains, désormais 5es et qui devront maintenant valider cette victoire à Oyonnax la semaine prochaine et contre Grenoble lors de la dernière journée.

Grenoble-Montpellier (30-36) : Le MHR en leader

Montpellier était leader avant cette journée, mais les Héraultais ont tour à tour vu Clermont et Toulon passer aux avant-postes. Réaction attendue donc. Les Montpelliérains sont finalement venus à bout de vaillants Grenoblois qui, bien que menés toute la rencontre, n’ont jamais renoncé et ont été récompensés avec le point du bonus défensif grâce à l’essai de Henry Vanderglas (82e). Avant lui, ce sont Andrew Farley (43e) et Benjamin Thiéry (57e) qui avaient permis à leur formation de rester à flot. Pour Montpellier, Alex Tulou (7e et 24e) et Timoci Nagusa (37e) avaient franchi la ligne. Toujours pas sauvés d’affaire, les Isérois ont marqué un précieux point, qui devrait compter dans les prochaines semaines.

Racing Métro 92-Biarritz (37-7) : Le Racing en pleine bourre

Passons sur le cas de Biarritz, d’ores et déjà condamné et dont la fin de saison se résume à un long chemin de croix. La bonne opération de ce samedi soir est à mettre au crédit du Racing qui prend les 5 points contre le BO, marquant notamment 5 essais par Lacombe (13e et 69e), Battut (50e), Cronje (56e) et Imhoff (64e). Grâce à ce succès, les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit remontent à la 4e place du classement et devront valider leur qualification contre Clermont et à Montpellier, deux des trois équipes qui les précèdent. Ardu.

Bayonne-Stade Français (24-19) : De l'air pour Bayonne

C’était le match à gagner absolument. D’un côté Bayonne qui ne veut pas descendre. De l’autre, le Stade Français qui rêve encore d’une qualification en phase finale. Ça sera très compliqué pour les Parisiens, certes seuls marqueurs d’essai dans cette rencontre par Nayacalevu Vuidravuwalu (27e). Les hommes de Gonzalo Quesada devront désormais affronter l’UBB et aller à Toulon. Pas simple. Pour Bayonne qui n’est aujourd’hui plus en position de relégable (11e), il faudra confirmer et prendre des points à Grenoble et contre Castres. La fin de saison promet d’être serrée jusqu’au bout.

Il ne fallait surtout pas laisser l’occasion de prendre des points dans cette rencontre de mal classés. C’est raté pour Oyonnax, longtemps au contact pour prendre le point du bonus défensif. Sans succès, notamment à cause de la dernière pénalité de la rencontre de James Hook (69e). Pour Perpignan, le succès est là, mais que ce fut dur… Guilhem Guirado (20e) a inscrit le seul essai de la rencontre pour une formation qui n’a pas assuré son avenir dans le Top 14. Si l’USAP, 11e, gagne une place et dépasse son adversaire du soir, la réception de Toulon et le déplacement à Clermont pour les deux dernières journées n’augurent rien de bon. Pour Oyonnax, relégable, tout est encore à faire.

Perpignan-Oyonnax (22-12) : L'USAP devra batailler

UBB-Toulon (20-22) : le RCT a pris son temps

Mené 17-3 en première période, Toulon a finalement arraché la victoire sur la pelouse de l’Union Bordeaux-Bègles (22-20). Les essais girondins ont été inscrits par Ole Avei (2e) et Félix Le Bourhis (34e) alors que les Varois ont marqué un essai par Bryan Habana (65e). Suffisant pour revenir à hauteur des Clermontois qui ont battu Castres la veille. Si le RCT reste plus que jamais en course pour une des deux premières places, directement qualificatives pour les demi-finales, l’UBB a hypothéqué une belle chance de s’installer parmi les barragistes. Le point de bonus défensif leur permet de revenir provisoirement à la sixième place, mais Toulouse à Brive, et le Stade Français à Bayonne, ont l’occasion de mettre l’UBB à distance.

Clermont-Castres (23-11) : Clermont bien installé

Clermont s’est imposé face à Castres (23-11) dans sa forteresse de Marcel-Michelin, vendredi soir en match d’ouverture. Face aux champions de France en titre, les Auvergnats ont pris leur temps et ont inscrit deux essais par Fofana (55e) et Nalaga (75e). Cette 24e victoire permettait alors aux Auvergnats de prendre provisoirement la première place du classement. « Ça n’a peut-être pas été beau mais on a eu beaucoup de jolis matchs par le passé qu’on a perdus. Il faut savoir se satisfaire aussi de ça, explique Julien Bonnaire. C’est dans les matchs comme ça qu’on voit aussi les grandes équipes. »

A lire aussi :

>> Yachvili s'arrêtera en fin de saison

>> Harinordoquy : "Pas opposé à une expérience à l'étranger"

>> L'actualité du Top 14

La rédaction