RMC Sport

Top 14 : ce qu’il faut retenir de la 4e journée

Matt Giteau, aligné à l'ouverture, a marqué deux essais pour Toulon

Matt Giteau, aligné à l'ouverture, a marqué deux essais pour Toulon - -

Les larges victoires de Castres, Clermont et Toulon. Le duel de bas de classement remporté par Oyonnax face à Biarritz. Retrouvez les temps forts de cette 4e journée du Top 14, tronquée par un calendrier diabolique.

Castres - Stade Français : 38-10
Une mi-temps pour se roder, une autre pour dérouler. Face à une équipe du Stade Français largement remaniée, Castres a dominé le premier acte sans parvenir à prendre ses distances (12-10). Après les entrées de Rory Kockott et Brice Dulin, mais aussi le carton jaune de Pierre Rabadan (59e), le champion de France s’est régalé. Six essais (Rallier, Lamerat x2, Mach, Grosso, Garvey) à un (Lavalla) pour confirmer son statut de meilleure attaque, un bonus pour se replacer au classement. Le CO a adoré cette journée de milieu de semaine. Pas le Stade Français, ex-leader. « C’est catastrophique, râle Pascal Papé au micro de Canal + Sport. Je crois que ceux qui font le calendrier, ils n’ont jamais joué au rugby. » Gonzalo Quesada fera sans doute tourner dans l’autre sens pour la réception de Clermont dimanche…

Bordeaux-Bègles - Montpellier : 29-36
L’UBB n’aime plus Moga… Après avoir perdu quatre de leurs cinq matchs dans ce stade la saison dernière, les Aquitains s’y sont inclinés pour leur première sortie de la saison. Malgré les 13 changements opérés après la victoire en demi-teinte face à Brive (33-24), c’est Montpellier, plus réalise sur trois erreurs girondines, qui a laissé la meilleure impression avec notamment un doublé pour Yoan Audrin. Seule bonne nouvelle de la soirée pour Raphaël Ibanez, le bonus défensif arraché en fin de match grâce à l’essai de Clément Maynadier. Vivement le retour à Chaban-Delmas !

Clermont - Bayonne : 55-0
Une boucherie. Quatre essais à zéro à la pause, sept au total. Clermont n’a fait qu’une bouchée de l’équipe B alignée par Bayonne pour la deuxième de ces trois journées en huit jours. Vosloo (5e, 46e, 50e), Sivivatu (11e, 63e) et Nakaitaci (25e, 33e) ont puni les Basques, qui n’avaient conservé que deux titulaires par rapport à la victoire contre Perpignan. L’ASM profite de ce 62e match consécutif sans défaite à domicile pour prendre la première place du Top 14.

Oyonnax - Biarritz : 24-22
Un premier essai magnifique (12e). Un autre dix minutes plus tard. Silvère Tian et l’USO ont débuté pied au plancher dans leur antre de Charles-Mathon, la meilleure manière de confirmer leur succès face à Clermont. Et les Jurassiens ont tenu jusqu’au bout, ne lâchant que le bonus défensif au BO (essai de Takudzwa Ngwenya à la 78e), pour décrocher cette victoire déjà précieuse pour la lutte pour le maintien. Les Biarrots, avec une seule victoire en quatre matchs, restent avant-derniers. Inquiétant…

Perpignan - Grenoble : 36-13
C’était l’histoire de la soirée. Une équipe qui voulait rebondir face à une autre satisfaite de son match précédent et qui faisait tourner. A ce petit jeu de dupes, la faute au calendrier, c’est l’USAP s’en sort logiquement mieux que les Isérois, en prenant le bonus offensif. Cinq essais (Mafi, Duvenage, Guitoune x2, Mjekevu) à un (Ninard). Il n’y a pas eu de match à Aimé-Giral, mais l’important était ailleurs. Les Catalans remontent à la 6e place provisoire.

Toulon - Brive : 62-12
Le record offensif de la soirée. Comme les Bayonnais à Clermont, les Brivistes n’avaient que très peu d’espoirs à Mayol. Neuf essais (Bastareaud, Wulf, Giteau x2, Rossouw, Mermoz, pénalité, Tillous-Borde, Palisson) pour redresser la tête après la défaite à Grenoble et les Toulonnais reviennent à la deuxième place. Mais Bernard Laporte a encore le verbe salé… « La première mi-temps (20-12), c'était tout sauf un match de rugby, déplore le manager varois. Face à une équipe courageuse, à qui il faut rendre hommage, ce qui m'a déplu, c'est l'ingratitude, la suffisance de nos joueurs. On se prend pour qui quand on a quelques matches de Top 14 dans les jambes ? Chacun voulait se faire plaisir et pas se faire mal. Cela m'a profondément agacé, comme la manière dont on leur a donné les points. Que la première mi-temps nous serve de leçon. »

Toulouse - Racing : 30-6
Battu à Clermont samedi dernier, le Stade Toulousain a relevé la tête ce mercredi lors du choc de la 4e journée de Top 14 face au Racing, avec un franc succès (30-6), bonus à la clé. Les hommes de Guy Novès, bien guidés par leur maitre à jouer néo-zélandais Luke McAlister (15 points), ont inscrit trois essais face à des Franciliens qui concèdent leur deuxième défaite de la saison. Toulouse s’installe à la 4e place du classement, le Racing est 10e.

A lire aussi :

- Top 14 : ce qu’il faut retenir de la 3e journée

- Le Stade Français enfin chez lui

- Top 14 : Le Stade Français cartonne

La rédaction