RMC Sport

Top 14 : Clermont a pris son temps

-

- - -

D’abord malmenés, les Clermontois ont petit à petit mis la main sur le match contre une courageuse formation de l’Union Bordeaux-Bègles. Les Auvergnats s’imposent finalement avec le bonus (40-11) et remontent à la 2e place du classement.

Clermont aurait sans doute préféré préparer sa rencontre contre l’Union Bordeaux-Bègles dans de meilleures conditions. D’abord parce que la formation auvergnate a travaillé toute la semaine sans ses internationaux en stage (Chouly, Parra, Debaty, Domingo, Fofana, Kayser). Ensuite parce que c’est à un horaire inhabituel que les deux équipes se sont retrouvées pour la clôture de cette 8e journée du Top 14. « C’était compliqué parce que tu te lèves à 7h du matin pour aller jouer un match et avoir comme petit déjeuner des pâtes, du poulet et de la purée, expliquait Morgan Parra. Ce n’est pas du tout dans nos habitudes. » Et Clermont restait sur un revers corsé sur la pelouse de Montpellier (43-3). Pas l’idéal, donc, pour aborder ce match piège. Dans ces conditions, même si elle fut longue à se dessiner, la victoire contre l’UBB (43-3) tombe à pic.

Ce sont pourtant les Girondins qui sont les premiers à s’illustrer. Grâce à un essai de Romain Lonca inscrit après 18 minutes de jeu, les visiteurs imposent une pression à des Clermontois, bien mal à l’aise, et sans doute toujours marqués par la correction concédée dans l’Hérault la semaine passée. Auteur de quatre pénalités réussies en première période, Brock James parvient à maintenir sa formation à flot jusqu’à l’essai de Ti’i Paulo juste avant la mi-temps (16-11).

Un essai à 11 contre 15...

La deuxième période se résume à un cavalier seul des locaux. Dans une rencontre heurtée, l’ASM s’en remet à ses avants qui usent leurs adversaires directs. « On a lutté pendant 55 minutes, mais c’était notre faute. On n’a pas su tenir », regrette Vincent Etcheto, l’entraîneur de l’UBB. Toujours à la recherche d’un premier essai dans ce championnat, Napolioni Nalaga, à chaque fois en coin et après avoir profité d’un regroupement, ouvre son compteur personnel (47e et 62e) et remet son équipe dans le bon sens.

Sale journée pour les Bordelais qui boivent le calice jusqu’à la lie, avec cinq cartons jaunes, contre deux pour Clermont. A cinq minutes de la fin, ils se retrouvent même avec trois éléments dehors et une opposition à 11 contre 15 alors qu’un autre joueur se plaint de crampes. Un cadeau pour les coéquipiers de Julien Bonnaire, qui ne se font pas prier pour marquer deux essais supplémentaires par Sitiveni Sivivatu (74e) et Lee Byrne (76e), validant ainsi une victoire bonifiée. Voilà qui remettra du baume au cœur aux Clermontois, deuxièmes après 8 journées et qui enchaînent une 64e victoire de rang à Marcel-Michelin.

A lire aussi :

>> Oyonnax fait encore sensation

>> Le Stade Français, c’est sérieux

>> Toute l'actualité du Top 14

PTa avec JT à Clermont