RMC Sport

Top 14 : Clermont increvable à Michelin

Morgan Parra

Morgan Parra - -

Clermont a conforté sa deuxième place du Top 14 en s’imposant face à Montpellier (36-18), ce samedi à Michelin. Une 53e victoire consécutive à domicile qui tombe à pic avant de se plonger en H Cup les deux prochaines semaines.

Les années passent et Michelin reste inviolable. Ce samedi, Clermont a signé sa 53e victoire consécutive à domicile toutes compétitions confondues face à Montpellier (36-18). Un succès qui assure à l’ASM de conserver sa deuxième place du Top 14 (derrière Toulon) avant la parenthèse européenne des deux prochains week-ends. C’est donc avec l’esprit léger que les Clermontois recevront les Anglais d’Exeter la semaine prochaine, à domicile encore, pour valider définitivement leur billet pour les quarts de finale de la H Cup. Car le travail a été bien fait ce samedi en Auvergne. Même si tout n’a pas débuté comme prévu pour les hommes de Vern Cotter, cueillis à froid par le départ tonitruant des Héraultais.

Ce sont en effet les finalistes de l’édition 2011 qui ont ouvert le score après trois minutes de jeu sur un essai de Martin Bustos Moyano (0-7, 3e). Mais même largement avertis de l’état de grâce qui touche les Jaunards à Michelin depuis un soir de novembre 2009 (le 21 précisément, date de la dernière défaite à domicile face à Biarritz 13-16), les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo ont craqué sous la houlette de l’incontournable Wesley Fofana. Exilé à l’aile chez les Bleus, le centre clermontois a d’abord franchi la ligne d’en-but pour son sixième essai de la saison (7-7, 13e) avant d’offrir le deuxième essai à Jean-Marcellin Buttin (17-10, 29e).

Pas de bonus

« Ça faisait un petit moment que ça ne nous était pas arrivé de faire une mauvaise entame de match. Il ne faudrait pas qu’on retombe dans ces mauvaises habitudes, prévient Thomas Domingo, de retour à la compétition. On essaye d’élever notre niveau de jeu à chaque sortie, ça a été un peu compliqué aujourd’hui mais on a réussi à se libérer en deuxième mi-temps, c’est une bonne chose. »

Comme Morgan Parra s’est offert un sans-faute au pied (8/8), l’ASM a remis la main sur le match pour ne plus la lâcher. Seul regret pour les champions de France 2010 : ne pas avoir réussi à décrocher un bonus offensif qui leur tendait les bras en fin de match. Car après avoir inscrit un troisième essai de pénalité suite à une succession de mêlées (36-13, 71e), les Jaunards, trop occupés à inscrire un quatrième essai, se sont fait surprendre dans la foulée par Benoit Paillaugue (36-18, 74e). Un contretemps que les heureux fidèles de Michelin pardonneront aisément à leurs protégés.