RMC Sport

Top 14 : Toulouse et Grenoble en démonstration

Lionel Beauxis

Lionel Beauxis - -

Lors de la 4e journée du Top 14, l’USAP a conquis sa première victoire de la saison contre Bayonne (18-13). Le Stade Français a eu chaud contre Castres (20-20), quand Toulouse et Grenoble ont régalé leur public avec une pluie d’essais.

Le Stade Français s'évite une désillusion
Les Franciliens ont pris beaucoup d’initiatives, mais ont souvent été punis par des Castrais froids de réalisme. Malgré tout, l’abnégation des hommes de Richard Pool-Jones a payé grâce au pied de Julien Dupuy en fin de première période (9-6, 35e). Castres est revenu des vestiaires avec d’autres intentions, marquant un essai par son centre Cabannes sur un ballon cafouillé par les lignes arrières parisiennes (9-17, 54e). Le carton jaune du Castrais Bornman a changé la donne (66e), permettant au Stade Français de recoller au score sur un bel essai de Paul Williams (20-20, 78e). Dupuy a manqué la transformation de la gagne, mais le pire avait été évité…

Perpignan au gros cœur
Défait trois fois depuis le début de saison, l'USAP a réagi à Aimé-Giral. Faisant fi d’un effectif décimé, les avants catalans ont concassé leurs homologues bayonnais, obtenant de nombreuses pénalités que James Hook a transformées sans fautes (15-6, 32e). Pénalisés par le carton jaune du demi de mêlée Mike Phillips (29e) les Basques n’ont pas montré grand-chose. Mais vexé, le pack Ciel et Blanc a imposé une terrible épreuve de force à son vis-à-vis au cœur de la deuxième mi-temps, à 5m de la ligne des Sang et Or. M. Matheu n’a eu d’autre choix que d’offrir un essai de pénalité aux visiteurs (15-13, 64e). Finalement, Hook a validé le succès de son XV (18-13, 68e). Réduits à 14 pour la fin de match, les protégés de Lanta et Deylaud repartent avec un point de bonus défensif.

Toulouse en démonstration
Le staff de Philippe Sella avait choisi de faire tourner une grande partie de son équipe. Le talonneur Téléfoni a d’abord permis à Agen de répondre à Galan en début de match (10-8, 17e) avant d’observer, impuissant, McAlister prendre feu. Le Néo-Zélandais a d’abord offert un essai à ses ailiers Clerc et Matanavou grâce à deux petit coups de pied par-dessus dans les 22 m (27-8, 37e) avant de donner un caviar à Fickou. Pour sa première titularisation, le jeune centre toulousain a donné le dernier coup de rein pour scorer (34-8, 47e). Picamoles sur une charge de taureau, puis Maka et enfin Clerc au terme d’une relance splendide de 80m ont salé la note (55-8, 66e). L’Agenais Agulla a bien franchi la ligne, mais le talonneur toulousain Botha a mis un point d’honneur à pointer dans l’en-but en dernier (62-13, 79e). Avec huit essais, le double champion de France en titre se rassure, si jamais il en éprouvait vraiment le besoin, et glane un bonus offensif.

Grenoble se balade
Grenoble est un promu éclatant. Les Isérois ont offert une démonstration à Lesdiguières, couronnée par 7 essais. Vingt-cinq minutes de jeu, ont suffi au talonneur Bouchet pour marquer un doublé, imité par Pelissié puis Hunt, réduisant déjà à néant les espoirs de Mont-de-Marsan (31-0). Les cartons jaunes pour les Montois Ricaud et Magnaval (25 et 27e) ont fait craindre un match apocalyptique pour les visiteurs. Si sur la sirène rappelant les trente acteurs aux vestiaires, les Landais ont sauvé l’honneur grâce à un essai collectif de leurs avants (31-7, 40e), ce sursaut d’orgueil est resté lettre morte dans le second acte. Grenoble a passé deux fois la ligne d’en-but par Hunt, Tuculet puis Buckle (52-7, 76e). Ces sept essais donnent un bonus offensif aux locaux et laissent de grosses bosses sur la tête de Mont-de-Marsan. La saison pourrait être longue si les Montois rééditent des performances défensives de cette faiblesse.

Jérôme Carrère