RMC Sport

Top 14: un vote lundi pour un éventuel report des matchs

Paul Goze, le président de la LNR

Paul Goze, le président de la LNR - @IconSport

Les présidents de Top 14, réunis en réunion téléphonique ce mardi, n’ont pas encore tranché quant à un éventuel report des trois prochaines journées de championnat plutôt que des rencontres à huis clos. Une décision sera entérinée lundi lors d’un vote.

Les prochaines journées championnat auront-elles lieu aux dates initialement prévues ou se dirige-t-on vers un report ? Les présidents de Top 14 et de Pro D2 ont évoqué ce sujet lors d’une réunion téléphonique organisée par la Ligue nationale de rugby. Le dilemme est simple: soit des matchs à huis clos en raison des dispositions mises en place contre le coronavirus, soit une suspension des rencontres jusqu’à mi-avril. Alors qu’une décision était attendue ce mardi soir, il faudra finalement patienter encore quelques jours.

Cela sera le cas lundi lors d’une réunion physique organisée à Toulouse entre les différents présidents, selon nos informations. "On a une semaine pour pousser l’étude des deux scénarios", nous a confié l’un d’entre eux. Plusieurs hommes forts des clubs de Top 14 militent pour un report des prochaines journées, afin de disputer leurs matchs devant leur public dans quelques semaines, et donc éviter un gros manque à gagner pour la billetterie.

Plusieurs clubs favorables à un gel du Top 14

"Le président Bernard Pontneau se montre favorable à un gel du Top 14 jusqu’au 15 avril, indiquait ainsi la Section Paloise mardi après-midi. Un décalage du Top 14 sur quelques semaines pourrait permettre d’éviter un désastre économique pour les clubs." Même volonté à Bayonne pour Philippe Tayeb ou encore chez Didier Lacroix à Toulouse, ainsi qu’à Clermont.

"On peut trouver des dates (pour reporter les rencontres), notamment lors des deux week-ends de demies et finales européennes, disait ainsi le Clermontois Eric de Cromières dans les colonnes de La Montagne avant la réunion. On peut également jouer un ou deux matchs en semaine et supprimer aussi le barrage du 13 juin. On qualifie toujours le top 6 pour la prochaine Champions Cup et on joue directement les demi-finales du Top 14. Il y a quatre dates au max à trouver, ça ne me paraît pas insurmontable."

Reste à trouver une majorité pour faire passer ce projet. "Un vote aura lieu lundi et d’ici là les différentes options vont continuer à être étudiées", selon un président de Top 14. Le temps presse.

Jean-François Paturaud