RMC Sport

Toulon-Clermont : juste une bande-annonce

Sitiveni Sivivatu

Sitiveni Sivivatu - -

L’affiche de cette 24e journée du Top 14 oppose les deux premiers et favoris, Toulon et Clermont, ce dimanche (16h10). Une rencontre aux allures de finale, qui plus est au Stade Vélodrome de Marseille, mais sans véritable enjeu. Pour l’instant…

Un match au sommet… à l’intérêt futur. Voilà comment définir cette affiche entre Toulon et Clermont ce dimanche (16h10) au stade Vélodrome de Marseille. Car si la rencontre a tout pour attirer les regards sur le papier, la feuille de match pourra quant à elle en décevoir plus d’un en attendant d’éventuelles retrouvailles en phases finales du Top 14 ou en finale de H Cup. La faute à un certain manque d’enjeu qui devrait pousser Vern Cotter, entraîneur de l’ASM, à faire tourner son effectif, déjà amputé de sept joueurs dont Morgan Parra et Aurélien Rougerie.

Une rotation qui n’est pas faite pour rassurer Mourad Boudjellal, toujours aussi inspiré. « Clermont ne vient pas pour danser le mia à Marseille, ils viennent pour jouer, assure le président du RCT. Ils ont deux points de retard sur Toulon et la dernière fois qu’ils ont fait tourner, ils nous ont mis 17-0 à Mayol. Alors s’ils peuvent éviter de faire tourner, ça m’arrange. » Pas tout à fait en accord avec son président, Bernard Laporte aurait préféré affronter une équipe clermontoise à 100%. Mais selon l’ancien sélectionneur du XV de France, l’actuelle formule du Top 14 ne permet pas d’avoir de véritables chocs.

Jacquet : « Une guerre nucléaire »

« Moi, je suis depuis toujours un adepte du ‘‘celui qui est premier est champion’’, explique l’entraîneur de Toulon. Cela enlèverait ces… Je ne dirais pas ces impasses, parce que je n’aime pas ce mot, mais ces mises au repos. » Loin de ces débats malgré un turn-over attendu, les Clermontois ne prendront certainement pas cette rencontre à la légère, à l’image de Loïc Jacquet. « Même si tout le monde dit qu’il y aura deux équipes bis sur le terrain, ce seront deux équipes bis qui joueront la tête du Top 14, assure le deuxième ligne de l’ASM. Personne ne mentira sur le terrain, au contraire. Ça va être une guerre nucléaire. C’est un match qui ressemble à une phase finale. » Un seul enjeu donc, à cette répétition générale : prendre un avantage psychologique peut-être décisif…

A lire aussi:

- Chabal et Moscato encensent Clermont

- Top 14 : Toulouse a la voie libre

- Boudjellal, le RCT, Sharon Stone et Tom Cruise…

Eric Bethsy avec Julien Teiller