RMC Sport

Toulon éteint les feux

Mourad Boudjellal et Bernard Laporte

Mourad Boudjellal et Bernard Laporte - -

Mourad Boudjellal, le président de Toulon, et Bernard Laporte, son entraîneur, se sont évertués à faire baisser la température ce jeudi autour des dossiers André Boniface et Montpellier. Le calme revient sur la Rade.

Deux canadairs ont survolé le Var ce jeudi, en insistant tout particulièrement sur la ville de Toulon. Dans le cockpit, Mourad Boudjellal et Bernard Laporte. Le président du RC Toulonnais et l’entraîneur du club ont voulu apaiser les débats sur les deux thèmes assez chauds du moment : André Boniface et Montpellier. Le premier, qui avait mis le feu en attaquant le jeu restrictif du RCT et quelques-unes de ses stars, est invité à Mayol. Quant au club héraultais, il est lui devenu un « ami » du RCT, quelques mois après que les relations eurent été houleuses au sujet du transfert de Mamuka Gorgodze puis de la bagarre entre le Montpelliérain Rémy Martin et le désormais ex-Toulonnais Olivier Missoup.
« Boniface, je l’ai invité, mais apparemment il a refusé, explique Mourad Boudjellal. Il lui faut peut-être un peu de temps. Ce n’est pas moi qui vais reprocher à quelqu’un d’avoir des écarts de langage. Il a parlé du système de jeu de Bernard (Laporte). Comme dit Vincent Moscato, si tu mets une baffe à Mike Tyson, ce n’est pas Bibi Fricotin (un personnage de BD). Donc il a en repris une belle de la part de Bernard. Mais bon, c’est le rugby. Si à chaque fois que Boniface avait reçu un coup quand il jouait au rugby, il avait dû se bloquer… S’il veut venir à Toulon, il est le bienvenu. Sincèrement, sans arrière-pensées. Et s’il ne veut pas venir, ce n’est pas très grave pour nous. » Le dossier parait clos…

Boudjellal : « Je vais aller à Montpellier en paix »

Peut-être qu’André Boniface regardera la prestation des Toulonnais ce vendredi à Montpellier (20h50), où la réception aurait pu être salée. « Ça s’est apaisé, estime Bernard Laporte. On est tous des gens responsables. Ce sont deux clubs qui se respectent. Place au rugby et c’est une bonne chose. » « Je vais y aller en paix parce que les deux clubs se sont bien réconciliés, assure pour sa part Mourad Boudjellal. Ce sera agréable de retrouver le président Altrad et de voir Fabien Galthié. Il n’y a plus de tensions. Mais c’est normal, on est des clubs du Sud. On est toujours un petit peu en tension avec ceux qui sont les plus proches de nous. Mais j’ai bien regardé la carte de France et je me suis rendu compte que leur principal concurrent, c’est Perpignan. Ce n’est pas nous, donc ça va. » Attention, toutefois, aux reprises de feu.

Laurent Picat avec F.Ge.