RMC Sport

Toulon : la fête malgré tout

Toulon : la fête malgré tout

Toulon : la fête malgré tout - -

Malgré la défaite en finale du Top 14 face à Castres (19-14), Toulon a fêté ce dimanche son titre de champion d’Europe. Comme leurs homologues castrais, les joueurs du RCT ont pu compter sur un public venu en nombre pour profiter de la belle fête populaire.

Après la défaite … c’est la fête à Toulon ! Malgré la déception de la déconvenue en finale du Top 14 samedi face à Castres (19-14), le RCT a fêté son titre de champion d’Europe, acquis à Dulbin il y a deux semaines face à Clermont (16-15), devant un public venu en nombre. Pas moins de 15 000 spectateurs avaient fait le déplacement ce dimanche pour accueillir les rois d’Europe. Privés d’un doublé historique, les Toulonnais ont vite compris que la fête était loin d’être gâchée, même sans le Bouclier de Brennus.

Arrivés par bateau, Jonny Wilkinson et sa bande ont été reçus en héros au port de Toulon sous les vivats des supporters. Une image qui rappelle étrangement celle du dernier sacre national du RCT en 1992. « Et ils sont là, et ils sont là, et ils sont là les Toulonnais », chante en chœur les 15 000 supporters toulonnais. En attendant l’arrivée sur le quai, les joueurs profitent déjà de l’ambiance. Certains, dont Chris Masoe ou Alexis Palisson, n’hésitent d’ailleurs pas à se jeter à l’eau ! Jonny Wilkinson et Johann van Niekerk brandissent, eux, fièrement la Coupe d’Europe devant un public aux anges.

Boudjellal : « J'étais à deux doigts de tout annuler »

Après avoir posé pied à terre, les Toulonnais se sont frayé un chemin pour ensuite rejoindre le balcon de la mairie de la ville afin de soulever officiellement le Graal européen aux yeux de tous. Seuls les internationaux français Mathieu Bastareaud, Frédéric Michalak et Maxime Mermoz manquaient à l’appel. Ils devaient en effet s’envoler ce dimanche soir en Nouvelle-Zélande pour rejoindre le XV de France, qui affrontera les All Blacks samedi prochain. Une fois descendus de leur perchoir, les joueurs du RCT et leur public se donnent rendez-vous à Mayol, où les festivités vont se prolonger.

Le stade est d’ailleurs presque archi-comble pour cette grande fête populaire. Les finalistes malheureux de la veille ont bien fait tomber le masque et affichent de larges sourires sur la pelouse de Mayol. « Moi pour tout vous dire, je pensais qu'il n'y aurait personne (rires), témoignait Mourad Boudjellal, président du RCT. J'étais à deux doigts de tout annuler et j'ai été très surpris quand j'ai vu ce monde sur l'avenue de la République. C'était assez incroyable ! Je ne sais pas ce qu'il se serait passé si on avait ramené les deux coupes… »

A lire aussi :

>> Toulon –Boudjellal : « Ce boulot me ronge de l’intérieur »

>> Castres : Déjà une nouvelle page à écrire

>> Castrais, le Tarn vous salue bien !