RMC Sport

Un dernier espoir pour le Stade Français

Max Guazzini

Max Guazzini - -

De nouveau menacé de relégation administrative après l’échec du plan de reprise de la Facem, le Stade Français a encore une dernière carte à abattre pour sauver son avenir.

Avant l'arrivée des mystérieux investisseurs canadiens, un premier tour de table avait été initié par Richard Pool-Jones, autre ancien du club. Ce plan été réactivé le week-end dernier. Le pool d'investisseurs est prêt à investir une somme comprise entre 9 et 10 millions d'euros, avec un investisseur principal, qui deviendrait actionnaire majoritaire. Mais l’affaire est loin d'être réglé. S'il aboutit, ce plan entraînerait une profonde restructuration du club. Resterait alors à se mettre d'accord sur les rôles de chacun, ce qui constitue actuellement l’enjeu principal de ce plan B.

Si cette piste aboutit, il restera tout de même un problème important à gérer de manière urgente : celui de l'effectif. Avec un budget lesté de 2-3 millions d’euros, le club ne pourra pas assumer la politique salariale mise en oeuvre avant la fin de la période des transferts. Avant le coup de théâtre de ce mardi, 18 joueurs s’étaient engagés avec la formation parisienne. Certains joueurs devront partir. Et pour les plus demandés d’entre eux, comme Mathieu Bastareaud ou David Lyons, ce ne sera pas difficile.