RMC Sport

Woodward : "Le Top 14 rend le rugby français plus fort"

Clive Woodward

Clive Woodward - AFP

DOCUMENT RMC SPORT - Sir Clive Woodward, sélectionneur de l'Angleterre championne du monde 2003, était à Jean-Bouin pour suivre la rencontre Stade Français-Oyonnax, samedi après-midi (69-8). Occupé à développer une école mondiale de rugby pour les enfants de tous milieux et catégories d'âge, il a accepté de livrer son sentiment sur un rugby français, qu'il apprécie. Il s'est même risqué au jeu des pronostics pour les finales des coupes d'Europe.

Clive, suivez-vous le Top 14 ?

Grâce à la couverture télévisuelle, on peut désormais regarder pas mal de matchs de Top 14 à la télévision. Le fait que Jonny Wilkinson soit allé jouer à Toulon a renforcé l'intérêt des Anglais pour ce qu’il se passe en France. On regarde beaucoup le rugby français. J'étais à Bordeaux la semaine dernière, pour Bordeaux-Bègles contre le Stade Français (35-25). C'est un très bon championnat. Je ne suis pas d'accord avec ceux qui pensent qu'il impacte le rugby français. Je pense au contraire qu'il rend le rugby français plus fort et qu'il devrait rendre l'équipe nationale plus forte. Vous avez tellement de joueurs de grande qualité dans toutes les équipes du Top 14. Le rugby français est bon, j'adore le regarder. Je suis heureux d'être ici, le rugby français est dans une position très forte malgré ce qu'en disent les uns et les autres. Il n'y aucune raison pour laquelle l'équipe nationale ne devrait pas redevenir une des « top-teams » au monde.

Qui succèdera au Stade Français cette saison ?

Je n’en sais absolument rien. Vraiment !

« C’est bon pour le rugby de voir la bonne vieille rivalité franco-anglaise continuer »

Quel est votre pronostic pour la finale Racing-Saracens, en Champions Cup le 14 mai ?

Les Saracens et le Racing sont les deux meilleures équipes. Elles sont à leur place. Le Racing a fait fort contre mon club, Leicester (16-19 en demies). Je les ai trouvés fantastiques. Mais je pense que les Saracens sont les favoris. C'est une équipe tellement difficile à battre. Mais je suis heureux de voir une équipe française et une équipe anglaise s'affronter en finale, je pense que c'est bon pour la compétition.

Et concernant Montpellier-Harlequins, la veille en Challenge Européen ?

C’est également un match excitant. C'est Jake White contre Connor O'Shea (managers de Montpellier et des Harlequins, ndlr). Evidemment, je connais Jake White mais je connais O'Shea encore mieux puisque lorsque je coachais les London Irish (1994-1997), Connor O'Shea était un de mes joueurs. Je connais très bien ces deux coachs. Là aussi ça va être un match difficile à pronostiquer. En résumé, je peux avancer que les Saracens pourraient être favoris de la grande finale et Montpellier de l'autre. Ils devraient battre les Harlequins. Mais c'est surtout bon pour le rugby de voir la bonne vieille rivalité franco-anglaise continuer. C'est une très bonne chose pour la compétition.

LD