RMC Sport

Toulon dédouane Armitage

-

- - -

Au lendemain de l’annonce par la FFR du contrôle positif de Steffon Armitage au doliprane codéiné lors de la dernière finale du Top 14, le club de Toulon a publié sur son site un communiqué visant à défendre son joueur. « M. Steffon Armitage a pris avant cette rencontre, deux comprimés de Dafalgan codéiné, médicament strictement autorisé par l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (…) La présence de morphine dans les urines de Steffon Armitage s’explique par le fait que 10% de ce médicament (le Dafalgan codéiné) dûment autorisé se transforme de manière naturelle en morphine. Steffon Armitage n’a donc absolument pas pris de substances illicites pour améliorer ses performances mais seulement un médicament strictement autorisé par l’AFLD et bien connu de tous », écrit le club, réfutant ainsi toute accusation de dopage de son troisième ligne anglais.