RMC Sport

Toulon encore croqué par les Sharks

Comme l’année dernière, Toulon s’est incliné face à la franchise sud-africaine des Natal Sharks (21-29), ce vendredi à Mayol. En pleine préparation avant le Super Rugby, les joueurs de Durban ont puni les jeunes Toulonnais qui ont bien réagi en fin match.

Même quand il n’y a pas de Top 14, Toulon joue quand même. Comme l’année dernière, le RCT a profité de la trêve internationale pour affronter les Sharks et s’incliner (21-29). Face à une franchise sud-africaine en pleine préparation pour le Super Rugby, le RCT avait aligné une équipe largement remaniée en raison des nombreuses absences (Guirado, Gorgodze, Mermoz, Tillous-Borde, Bastareaud, Giteau, Smith, Halfpenny et Michalak notamment).

Bernard Laporte en a profité pour aligner quelques jeunes, dont la paire Belan-Rousset au centre. Mais c’est sur une erreur de l’un des cadres toulonnais, Bryan Habana, qu’est intervenu le premier essai de la franchise basée à Durban (0-5, 19e). Trois autres essais de Jordaan (0-12, 32e) et Du Preez (0-17, 36e ; 0-24, 47e) ont vite mis fin au suspense.

De la casse pour Toulon

Mais les Toulonnais n’ont pas baissé les bras et certains en ont profité pour retrouver du rythme, à l’instar de Jonathan Pelissié, de retour à la compétition la semaine dernière après deux mois d’absence et à l’origine du premier essai de son équipe conclu par Annetta (7-24, 51e), bientôt imité par Orioli (14-24, 56e). Un sursaut qui n’a pas suffi, malgré un essai de chaque côté en fin de match (Ndungane 65e pour les Sharks, essai de pénalité pour Toulon, 75e).

Si Bernard Laporte s’est réjoui du comportement de ses jeunes, il peut s’inquiéter après les blessures du troisième ligne Samu Manoa, touché au ligament latéral interne d’un genou, et le deuxième ligne Thibault Lassalle. Côté sud-africain, le meneur international Pat Lambie a également été remplacé sur blessure en première période.