RMC Sport

Bastareaud : « Les critiques, on ne les accepte pas forcément »

Mathieu Bastareaud

Mathieu Bastareaud - -

Après trois défaites et un nul dans le Tournoi des VI Nations, le XV de France est dans le doute avant de recevoir l’Ecosse ce samedi (21h). Mathieu Bastareaud appelle le public à comprendre la situation des Bleus plutôt qu’à critiquer.

Mathieu, quelle est l’ambiance dans le groupe à l’heure d’aborder le dernier match du Tournoi contre l’Ecosse ?

Ça nous a fait du bien de revenir d’Irlande avec ce match nul (13-13). Maintenant, on a envie de gagner, tout simplement. Le classement, on s’en fiche un peu. Il reste un match, il faut le gagner. Ça ferait plaisir à pas mal de personnes et ça nous permettrait de nous rassurer sur notre jeu, sur les qualités de ce groupe. Et finir ce Tournoi, qui n’a pas été bon, sur une bonne note. 

Avez-vous des doutes sur le niveau de jeu de votre équipe ?

Non, je n’ai pas de doutes sur le niveau de jeu. Mais forcément, quand on perd trois matchs, on doute. Demandez à Usain Bolt si quand il perd trois courses, il ne va pas douter. On est humain, on a le droit de douter. On n’est pas des robots ou des machines. La défaite fait partie de la vie d’un sportif. Certains ont tendance à l’oublier, c’est dommage.

La confiance est-elle revenue après le match nul en Irlande ?

On ne peut pas dire que la confiance est totalement revenue. C’est bien ce qu’on a fait contre les Irlandais mais ce n’est pas une victoire. Il reste encore beaucoup de choses à travailler pour pouvoir gagner un match. On l’a vu durant ce Tournoi. Soyons positif pour ce dernier match. Il faut prendre un maximum de plaisir et se régaler sur le terrain. 

Souhaiteriez-vous un peu plus de soutien de la part du milieu du rugby ?

Les critiques, il y en a et il y en aura toujours. Parfois c’est un peu facile et un peu dommage, mais en même temps, c’est très français. On ne s’attendait pas à autre chose. C’est comme ça, il faut faire avec. Les critiques, certainement qu’on les mérite. Après trois défaites, on ne va pas aller fanfaronner. Les critiques, on les encaisse mais on ne les accepte pas forcément. Du soutien, on peut toujours en réclamer mais ce n’est pas ça qui va nous faire gagner un match. On est resté solidaire entre nous, on ne s’est pas lâché, pas éparpillé. On est resté concentré sur ce qu’on avait à faire, ça ne nous a pas souri mais c’est comme ça. On est au début d’un nouveau cycle dans le XV de France et ça passe par des défaites. Si les gens ne comprennent pas ça, ça va être compliqué. Nous aussi on aimerait tout gagner et marquer quatre essais à chaque match, mais ce n’est pas comme ça.

En plus de la victoire, que faut-il chercher lors du match contre l’Ecosse ?

Du plaisir car on a été dans le dur tout le Tournoi. Ça a été compliqué, on ne peut pas dire qu’on se soit régalé. Il faut d’abord la victoire car c’est toujours bien de se quitter sur une bonne note mais il faut aussi se lâcher et jouer, tout simplement. Il faut décrocher cette victoire en n’ayant aucun regret car sur chaque débriefing, on a vu qu’on finissait le match avec des regrets. Il faut mettre les regrets de côté et finir sur une bonne note.

Propos recueillis par Julien Richard