RMC Sport

Clerc, la bête noire des Irlandais

Vincent Clerc

Vincent Clerc - -

Auteur de huit essais en neuf matchs face à l’Irlande depuis ses débuts internationaux, Vincent Clerc tentera d’entretenir ses bonnes statistiques ce samedi au Stade de France (21h), à l’occasion de la 2e journée du Tournoi des VI Nations. Avec en point de mire, la possibilité de dépasser Philippe Saint-André au nombre d’essais inscrits chez les Bleus (32).

Qu’ils fassent le déplacement au Stade de France ou qu’ils restent bien au chaud dans les pubs de Dublin, les supporters irlandais vont trembler, samedi, à chaque fois que Vincent Clerc va recevoir le ballon. Car depuis le début de sa carrière en Bleu, l’ailier toulousain a fait du XV du Trèfle sa cible privilégiée. En neuf matchs contre les Irlandais, l’Isérois a déjà inscrit huit essais, soit un quart de son total sous le maillot tricolore (32). Après avoir scoré en 2004, Clerc s’est définitivement fait un nom chez les « petits hommes verts » en 2007. Pour le premier match de rugby de l’histoire dans l’enceinte mythique de Croke Park, le Toulousain a marqué l’essai de la victoire après un incroyable exploit individuel à deux minutes du coup de sifflet final (20-17).

Sept mois plus tard, Clerc réussissait un doublé en dix minutes lors du match de poule du Mondial (25-3). Et l’ancien Grenoblois ne s’est pas arrêté en si bon chemin, avec en point d’orgue son chef d’œuvre de 2008. Devant 80 000 personnes au Stade de France, il inscrivait un triplé en 20 minutes, contribuant grandement à ce succès tricolore (26-21). « J’ai des souvenirs particuliers avec l’Irlande, notamment en 2007 à la Coupe du monde, confie le Toulousain. Cela fait partie de mon histoire et de celle de l’équipe de France, mais je ne mélange pas les choses. Cela ne veut pas dire que cela se passera aussi bien le weekend prochain. C’est rangé dans la case des bons souvenirs. »

« J’ai eu un peu de réussite contre eux »

Si sa réussite face aux Irlandais n’est plus à prouver, Vincent Clerc ne fait pas de l’affrontement de ce samedi une rencontre particulière. « Cela ne représente pas plus que contre les autres équipes, avoue-t-il. C’est vrai que j’ai eu un peu de réussite contre eux ces dernières années, mais ce n’est pas un match plus important que les autres pour moi. » Et s’il lui fallait encore aller chercher un supplément de motivation, l’homme aux 58 capes pourrait, en cas de nouvel essai, dépasser le total de Philippe Saint-André (32), son nouveau sélectionneur. « Je n’en fais pas une fixation, lance-t-il. Si ça doit arriver, tant mieux, mais ce n’est pas un objectif personnel. Je ne me prends pas la tête. Si ça doit arriver un jour, ce sera un bon souvenir de plus, mais cela ne peut pas être un objectif de match que de marquer un essai pour dépasser le record. » La venue des hommes de Declan Kidney semble toutefois propice à ce que le joueur de 30 ans entre encore un peu plus dans l’histoire du XV de France. Et dans la mémoire des Irlandais.