RMC Sport

Jones : "La France peut redevenir très forte"

Eddie Jones

Eddie Jones - AFP

Deux jours après avoir réalisé le grand chelem avec le XV de l’Angleterre, Eddie Jones, le sélectionneur du XV de la Rose était l’invité de Direct Laporte sur RMC. Malgré le triomphe de son équipe face aux Bleus, il n’enterre pas les joueurs de Guy Novès.

Eddie Jones, comment avez-vous fait pour hisser l’Angleterre à ce niveau ?

La chose la plus importante était de redonner de la confiance aux joueurs et d’avoir une approche du jeu très simple. Il y avait un grand réservoir de joueurs. Il ne manquait que la confiance.

Vous avez repositionné Hartley au poste de talonneur et Farrell comme 2e demi d’ouverture. Ça a payé. A l’avenir, pourrez-vous vous passer de la puissance de Manu Tuilagi ?

Hartley et Farrell sont des joueurs très stables mais si on regarde vers l’avenir, il nous faudrait plus de puissance. Tuilagi doit nous l’apporter.

En nommant Hartley capitaine, vous avez eu envie montrer que l’Angleterre faisait à nouveau peur ?

Oui bien sûr. Il est indispensable d’être agressif.

Dans quel état d’esprit avez-vous trouvé votre groupe lorsque vous en avez pris les commandes après la Coupe du monde ratée ?

L’équipe était en plein désarroi. Les joueurs se cherchaient. Ils n’étaient pas ensemble en tant qu’équipe. Et surtout, ils ne savaient pas gagner.

Vous avez pris un préparateur mental…

Il m’a aidé. Il est venu en soutien pour aider les joueurs à travailler individuellement et appuyer les messages que j’envoyais collectivement.

Comme Bernard Laporte, vous n’êtes pas politiquement correct. Aimez-vous choquer ou surprendre ?

Oui, on est tous les deux des fous !

En déclarant avant France-Angleterre que votre équipe allait réaliser le grand chelem, n’avez-vous pas pensé que vous alliez motiver les Français ?

J’ai pris le risque d’enflammer les Français car j’estimais que le plus important était de donner de la confiance à ma propre équipe en disant qu’on allait « casser » les adversaires.

Pensez-vous qu’il y a encore des talents en équipe de France ?

La France peut redevenir une équipe très forte si la sélection est juste ce qui commence à être le cas maintenant.

Pourriez-vous être tenté par une expérience avec le XV de France ?

J’aimerais beaucoup mais à condition de vivre dans le sud de la France.

Un mot sur votre fantastique Coupe du monde à la tête du Japon…

Comme avec l’Angleterre, j’ai essayé de redonner confiance aux joueurs, de prôner un jeu qui leur correspondait. C’était une expérience fantastique.