RMC Sport

Le XV de France veut positiver

-

- - -

A Marcoussis, l’ambiance reste au beau fixe pour le XV de France. A quelques jours du déplacement samedi en Irlande (18h), pas de crise ou d’éclats de voix après la défaite en Angleterre (23-13). Même si les occasions de rachat s’amenuisent…

Ce mardi, les Bleus de Philippe Saint-André ont préparé leur quatrième et avant-dernier match du Tournoi dans une ambiance plutôt décontractée, mais studieuse. « On travaille en défense pour être plus rigoureux et disciplinés », résume François Trinh-Duc, demi d'ouverture de Montpellier. Malgré les vacances et un entraînement ouvert au public, peu de monde s’est rendu pour assister aux gammes de l’équipe de France. Une centaine de personnes, venues assister à la séance qui a duré près de deux heures. Exercices pour les avants d'un côté, toucher de balle pour les arrières de l'autre.
Philippe Saint-André et son adjoint des lignes arrières, Patrice Lagisquet, ont participé au petit jeu avant de laisser les joueurs répéter les exercices. « On a les clés, on les travaille à l’entrainement pour les appliquer après en match, explique Maxime Machenaud. Je pense personnellement qu’on a les clés pour arriver à basculer dans du positif. »

Machenaud : « On se met des images positives dans la tête »

Le demi de mêlée du Racing, comme l’ensemble de la charnière tricolore depuis le début du Tournoi, n’a pas été vraiment à la fête. Après Twickenham, le sélectionneur s’est d’ailleurs fendu d’une sortie salée contre ses n°9 et 10. Saillie inhabituelle, qui a fait réagir. « Pour l’instant, on est dans une spirale un peu négative », admet Machenaud. « On le sent, c’est tendu, mais malgré ça on essaie de ne pas perdre confiance », poursuit Trinh-Duc. Les Bleus ont ensuite partagé le terrain avec les -20 ans de Fabien Pelous, qui s'est entretenu quelques minutes avec Philippe Saint-André.
L'entraînement s'est terminé par des répétions de lancement de jeu et une opposition contre les jeunes. « On se met des images positives dans la tête et on regarde un peu en arrière, sur ce qu’on a été capable de faire en novembre, explique le joueur du Racing. C’est ça qu’il faut reproduire, cette précision, cette conservation du ballon pour arriver à mettre à mal les défenses. »

Trinh-Duc : « La cuillère on y pense… »

Le 5 ou le 8 de devant devra faire mieux à Dublin qu’à Twickenham. « Le moral est forcément entamé, confie Vincent Debaty, le pilier clermontois. Quand tu enchaines des mauvaises choses comme ça, tu as toujours un peu de doutes, mais on veut montrer le même visage qu’en novembre. » Ah cet automne français !… Maxime Médard, appelé pour affronter l’Irlande, est dans le rôle du nouveau venu qui prend le train bleu en marche. Comme l’a fait, sans grande réussite en Angleterre Vincent Clerc, son coéquipier du Stade Toulousain.
« Oui, ils se sont remis en question, assure l’ailier stadiste. C’est ce qui s’était dit après l’Italie et le pays de Galles. Sans changement pour l’instant au tableau d’affichage. L’Irlande, avant-dernier rendez-vous du Tournoi. La cuillère de bois à l’horizon. « Oui, on y pense petit à petit, on y vient, concède Trinh-Duc. Mais on a envie de gagner en Irlande. » 

Le titre de l'encadré ici

Le Tournoi des VI Nations en direct|||

Matchs en live, résultats, classement, calendrier, réactions, infos, vidéos... découvrez toute l'actualité du Tournoi des VI Nations !