RMC Sport

Lombard : « Une victoire en trompe-l'oeil»

Thomas Lombard

Thomas Lombard - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Consultant rugby et membre de la Dream Team RMC Sport, Thomas Lombard est revenu sur le succès in extremis des Bleus en Ecosse (17-19). Une victoire imméritée selon l’ancien international, qui ne croit pas à une victoire finale des Français dans le Tournoi.

La France a battu l’Ecosse ce samedi… en Ecosse, sur le pré de Murrayfield. Mais au prix d’une pénalité dans le money time réussie par Jean-Marc Doussain (17-19). Pas de quoi pavoiser, ce que rappelle notre consultant rugby Thomas Lombard. « Il faut retenir la victoire et les points, qui nous permettent de pouvoir toujours espérer finir parmi les premiers du tournoi parce que, même si ça se joue au goal-average, l’Irlande a une marge d’avance importante (+81). Ça a été très laborieux. C’est une victoire en trompe-l’œil de cette équipe de France, qui a été en difficulté par rapport à la vivacité du jeu écossais mais qui, malgré tout, parvient à ramener un succès de Murrayfield. Les joueurs savent que leur prestation n’était pas à la hauteur des attentes du coach. Ils n’ont certainement pas eux-mêmes apprécié leur prestation.

La défaite aurait été catastrophique. Elle aurait probablement généré une petite crise après la contre-performance face au pays de Galles (27-6). Après, dans le contenu, il y a beaucoup de choses qui sont à revoir : une touche très défaillante, une mêlée qui a été sur courant alternatif et surtout une animation offensive assez pauvre. C’est l’interception de Yoann Huget qui maintient l’espoir. Mais on va dire qu’en toute objectivité, sur la production, sur l’engagement et l’esprit d’initiative du match, les Ecossais méritaient de l’emporter. »

« Pas grand-chose de positif »

Thomas Lombard ne s’en cache pas : il ne croit pas à un succès des Bleus dans le Tournoi. « Il faudra un miracle pour le remporter mais on n’est pas là-dessus. Il faudra considérablement hausser notre niveau de jeu si on veut venir à bout des Irlandais. Parce qu’en termes de vitesse d’exécution et surtout de talent, c’est autre chose que cette équipe d’Ecosse. Il y a un énorme challenge à relever la semaine prochaine (au Stade de France, samedi à 18h, ndlr). Mais il va falloir retrouver un peu d’allant parce qu’offensivement, ça a encore été assez poussif. On n’a pas vu grand-chose même si certains joueurs ont trouvé des motifs de satisfaction dans cette rencontre. Je pense à Maxime Machenaud et Mathieu Bastareaud. On les a trouvés intéressants dans l’envie, dans ce qu’ils ont montré. Bastareaud a été l’un des meilleurs Français. Il a été très intéressant sur des phases défensives. Il a récupéré des ballons et surtout, à chaque fois qu’il l’a porté, il avançait et c’est ce qu’on lui demandait. Il a bien rempli son rôle. Sinon… sur la mise en danger par l’initiative du jeu, il n’y a pas grand-chose de positif à retenir pour l’Equipe de France aujourd’hui. »

A lire aussi :

>> Ecosse-France : La victoire… et pas plus

>> Simon : « Saint-André ne fait pas n’importe quoi »

>> Chabal : « On s’en fiche de perdre le Tournoi »

La rédaction