RMC Sport

Picamoles : « Le plus beau jour de ma vie »

Louis Picamoles retrouvera François Trinh-Duc et Fulgence Ouedraogo au sein du XV de France

Louis Picamoles retrouvera François Trinh-Duc et Fulgence Ouedraogo au sein du XV de France - -

Le troisième ligne de Montpellier Louis Picamoles a été appelé en équipe de France pour remplacer Elvis Vermeulen, blessé jusqu’à la fin du tournoi des VI Nations. Entretien avec un nouveau chez les Bleus.

Louis Picamoles, quelles sont vos premières impressions après votre sélection en équipe de France ?
Pour l’instant, j’ai du mal à réaliser ce qu’il m’arrive. C’est sûrement l’un des plus beaux jours de ma vie d’autant plus que c’est mon anniversaire aujourd’hui (mardi). Pouvait-on rêver d’un meilleur cadeau que cette sélection ? C’est une grande émotion que j’ai pour l’instant beaucoup de mal à canaliser. C’est énormément de bonheur ce soir.

Qu’est-ce qui vous impressionne le plus à l’idée de retrouver le XV de France ?
Je n’ai pas tellement d’appréhension, c’est surtout de l’excitation. J’ai hâte de retrouver cette équipe qui m’a fait belle impression contre l’Ecosse dimanche dernier. Elle a produit un jeu plaisant donc c’est très excitant de pouvoir participer à cette aventure. Je également très heureux de pouvoir retrouver mes deux potes François (Trinh-Duc) et Fufu (Fulgence Ouedraogo). Mais c’est sûr que ca va être un grand moment de ma vie samedi prochain.

Le fait que vos deux coéquipiers de Montpellier soient déjà dans le groupe va sans doute vous aider pour votre intégration ?
Je vais arriver dans une situation un peu délicate en milieu de semaine pour préparer un match qui se jouera samedi. Mais le fait de retrouver mes coéquipiers de Montpellier va me permettre de prendre le rythme de Marcoussis. Ils vont m’aider et ce sera sûrement beaucoup plus facile pour moi de m’intégrer.

Elvis Vermeulen était titulaire dimanche dernier contre l’Ecosse. Imaginez-vous être titulaire à sa place contre l’Irlande ?
J’ai déjà du mal à imaginer que je suis appelé en équipe de France donc je me contente de savourer cette confiance que les sélectionneurs de l’équipe de France m’accordent. Et quelle que soit ma place dans l’équipe samedi, je ferai tout pour honorer cette confiance que l’on m’a donnée.

La rédaction - Adrien Aigoin