RMC Sport

Poitrenaud : « Une belle preuve de confiance »

-

- - -

Entré en jeu à l’arrière face à l’Ecosse, le Toulousain sera titulaire à l’Aviva Stadium face à l’Irlande dimanche (16h). Posé et reposé, il ne donne plus cette image indolente de ses débuts. Et il le sait. Entretien.

Clément Poitrenaud, comment abordez-vous ce déplacement face à l’Irlande, absolument pas convaincante en ouverture ?
On ne doit pas se fier à ce qu’ils ont fait en Italie. Il leur manquait beaucoup de cadres. Surtout, ne faisons pas l’erreur de les croire amoindris. On aura à faire à une autre équipe d’Irlande dimanche.

Au fait, craignez-vous les chandelles irlandaises ?
Chaque fois que je joue contre l’Irlande, j’ai droit à cette question. Dans ce nouveau stade, je pourrais avoir deux ou trois moments difficiles, oui.

Pensez-vous que votre titularisation soit le fruit d’une nouvelle maturité ?
J’ai fait le tournoi l’an dernier avec un résultat plutôt positif. La suite a été compliquée, c’est vrai. Mais je reviens avec beaucoup d’envie. Aujourd’hui, je suis titulaire malheureusement grâce à la blessure de Maxime Mermoz. Mais c’est une belle preuve de confiance en vue de la Coupe du monde.

« Mon jeu au pied n’est plus une tare »

Vos qualités de premier relanceur sont-elles toujours votre premier atout ?
Il ne faudra pas compter sur moi pour jouer 100% des ballons. Aujourd’hui, j’ai d’autres qualités, même si c’était peut-être la seule à mes débuts ! Si je dois utiliser mon jeu au pied, je le ferai. Les Irlandais nous connaissent très bien. Ils savent qu’on est friands de relance et ils seront attentifs.

On a souvent fustigé votre jeu au pied justement…
J’ai énormément travaillé ce secteur et ce n’est plus une tare aujourd’hui. Je peux l’utiliser à bon escient, même si je n’ai pas la puissance de Damien. C’est un soulagement parce qu’on ne peut pas se passer de ce jeu au pied dans le rugby moderne.

L.D. avec S.B.