RMC Sport

Quatre changements contre l’Irlande

-

- - -

Philippe St-André a annoncé ce mardi midi le XV titulaire qui affrontera ce samedi l’Irlande (21h) lors de la 2e journée du Tournoi des VI Nations. Le sélectionneur tricolore a procédé à quatre changements, quatre réajustements qui concernent uniquement ses avants.

Trinh-Duc garde la main

Malgré ses brillantes performances en club, Lionel Beauxis devra encore attendre pour retrouver une place de titulaire à l’ouverture. Philippe Saint-André a choisi de reconduire François Trinh-Duc qui s’est montré à son avantage face à l’Italie (30-12). « On a voulu garder une continuité derrière, explique PSA. Quand on a joué les ballons, on a trouvé beaucoup de vitesse. » Le technicien du XV de France est également revenu sur les propos de Marc Lièvremont à l’égard de son meneur de jeu : « Ce qui a été dit sur lui (dans le livre de l’ancien sélectionneur, ndlr) n’était pas la meilleur préparation mentale. »

Attoub reste 23ème homme

Longtemps pressenti comme titulaire au poste de pilier droit, David Attoub sera finalement le 23ème homme de Philippe Saint-André, comme face à l’Italie samedi dernier. « Je n’ai jamais dit qu’il serait dans le groupe, affirme le sélectionneur. Il l’a peut-être lu quelque part mais ça ne vient pas de moi. » PSA a néanmoins choisi d’opérer deux changements en première ligne. Vincent Debaty (pilier gauche) et William Servat (talonneur) sont remplacés par Jean-Baptiste Poux et Dimitri Szarzewski.

Maestri entre en scène

A 24 ans, Yoann Maestri est encore un bleu chez les Bleus. Le talentueux deuxième ligne toulousain aura la lourde tâche de remplacer Lionel Nallet. Pour cela, il pourra compter sur Pascal Papé pour l’épauler. Dernier des quatre changements, le retour d’Imanol Harinordoquy dans le quinze de départ. Il évoluera au poste de troisième ligne aile en lieu et place de Julien Bonnaire. « J'ai été tenté de les aligner ensemble mais Louis Picamoles a fait un bon match aussi bien offensivement que défensivement... », explique PSA.

Pas de changement dans la ligne des trois-quarts

PSA fait confiance aux cinq même joueurs : Médard, Clerc, Rougerie, Fofana, Malzieu. Questionné sur la première sélection de Wesley Fofana, le sélectionneur a donné une appréciation plutôt positive, même s’il n’a pas manqué de rappeler que le haut niveau n’est pas l’affaire d’un seul match : « Fofana n'a pas été timide mais il faut rester très discipliné dans le très haut niveau. »

« Prendre du plaisir… »

Depuis samedi soir, l’encadrement de l’équipe de France ne cesse de le répéter aux joueurs. « Ils doivent prendre du plaisir mais aussi en donner » dit le sélectionneur qui n’a pas apprécié la manière dont le dernier ballon du match face à l’Italie avait été joué. « Face à l’Italie, ils avaient l’occasion de jouer un dernier ballon sur 80 mètres et ils ne l’ont pas fait. Ça m’a déçu. » Toujours d’après le sélectionneur, certains joueurs ont manqué d’énergie, son staff a tout mis en œuvre pour que les joueurs « aient du punch et soient à 150% ».