RMC Sport

Saint-André : « Avoir de la haine ! »

Philippe Saint-André

Philippe Saint-André - -

Conscient des faiblesses affichées par son équipe en Italie, le sélectionneur des Bleus attend une réaction d’orgueil de ses hommes samedi, face aux Gallois (18h). Piqué au vif, il n’a malgré tout pas bouleversé son groupe. Dusautoir hérite du brassard en l’absence de Papé, et Suta revient.

Philippe, en plus de la défaite à Rome, vous venez de perdre votre capitaine Pascal Papé…

Il va falloir relever la tête, se remobiliser, avoir de l’envie, de la haine peut-être aussi. Il ne nous reste que cinq jours pour préparer notre match de samedi devant notre public. Les bonnes équipes doivent être capables de revenir avec férocité, il nous en a manqué hier (dimanche). Félicitons les Italiens qui ont fait un match à 100%.

Qu’est-ce qu’il vous a fait défaut ?

On a manqué de réactivité dans les ballons perdus, on a été incapables de revenir dans les courses longues quand on passait d’une situation positive à une situation négative. Et on a perdu quatre ballons en touche, ce qui avait été un de nos points forts en novembre. Sous pression, les joueurs sont restés engagés mais de manière trop individuelle. C’est ça d’être sous pression à l’extérieur.

Comment s’est passée votre nuit ?

Ça m’est arrivé de mieux dormir. On a revu le match, on a fait une grosse analyse vidéo tard dans la nuit. Bon, on a la chance d’avoir un match dans une semaine, à nous de bien nous préparer, de remettre le bleu de chauffe. Il faut qu’on montre qu’on est capable d’être une grande nation du rugby devant les Gallois.

Qu’est-ce qu’il vous permet d’y croire encore ?

Il reste quatre matches ! Il y aura un Irlande-Angleterre la semaine prochaine, il y aura une équipe qui perdra ou fera match nul, donc tout est possible. A nous d’être positifs et de gagner les Gallois qui viendront aussi avec le couteau entre les dents parce qu’ils ont perdu à domicile contre l’Irlande sur deux contres en début de match. Ça va être un match de très haut niveau. A nous de gagner ce bras de fer, contre les Italiens ont l’a dominé pendant 60 minutes, il faudra nous remobiliser.

Le titre de l'encadré ici

Dusautoir de nouveau capitaine|||

Vingt-quatre heures après la défaite face à Italie (23-18), Philippe Saint-André a dévoilé le groupe retenu pour affronter le pays de Galles samedi au Stade de France. Hormis le remplacement de Papé, blessé, par Suta en 2e ligne, le sélectionneur n’a procédé à aucun changement. Papé absent, Thierry Dusautoir récupère le brassard de capitaine. « Avec Yannick (Bru) et Patrice (Lagisquet), nous avons revu plusieurs fois le match, analysé et disséqué le jeu et les joueurs. Nous avons relevé beaucoup d’approximations et de manques de lucidité sur le match d’hier (dimanche). Il faut que notre équipe retrouve de l’envie collective, de l’enthousiasme et de la spontanéité, a expliqué PSA. Pour travailler avec ce groupe et affiner les automatismes collectifs sur cette semaine très courte, nous n’avons effectué aucun changement hormis la blessure de Pascal Papé. »   

Propos recueillis par Laurent Depret et Pierrick Taisne