RMC Sport

Saint-André : « On ne fait rêver personne »

Philippe Saint-André

Philippe Saint-André - -

Abattu après la défaite face au pays de Galles (6-16), Philippe Saint-André veut malgré tout que ses joueurs relèvent la tête dans 15 jours face à l’Angleterre. Le sélectionneur du XV de France veut « un commando » pour aller à Twickenham.

Philippe Saint-André, comment analysez-vous cette défaite ?

Déjà, il faut accepter que les Gallois, qui avaient perdu huit matches d’affilée, viennent gagner au Stade de France. Dans un match de très haut niveau, il faut marquer dans les temps forts. En première mi-temps, on a deux occasions franches de prendre nettement l’avance au niveau du score. On n’a pas su le faire. Les Gallois ont eu une occasion en fin de match sur un jeu au pied croisé et ils marquent. Félicitations à eux.

Dans quel état d’esprit êtes-vous ?

On est dans le dur. Il faut l’accepter. Il faut bosser encore, relever la tête et préparer un commando pour aller jouer à Twickenham. On ne peut plus gagner le Tournoi des VI Nations, mais on peut gagner le respect. Etonnamment, il y avait du mieux défensivement par rapport au match contre l’Italie. On était mieux en place. Mais on a été maladroit sur les ballons de récupération.

Vos joueurs ne manquaient-ils pas de jus physiquement ?

Je ne vais pas aller dans ce paramètre-là. On dispute une compétition magique, qui fait rêver tous les joueurs de rugby. Là, on ne fait rêver personne. Les Gallois ont été plus réactifs. Ils ont été très agressifs dans les zones de plaquages. Ils nous ont plaqués haut. On peut dire beaucoup de choses mais je n’ai pas envie de parler des dates du calendrier. Il y a la Ligue, les présidents de fédérations, les gens travaillent. Tout le monde doit prendre ses responsabilités.

Comment jugez-vous la performance de Mathieu Bastareaud ?

Avec une défense hyper agressive des Gallois, Mathieu, pour son retour, a avancé énormément sur ses ballons. Mais même sur ses avancées, on n’est pas parvenu à libérer assez rapidement le ballon. On s’est mis en danger. Mais je ne veux pas faire d’analyse individuelle. Je dois revoir le match et les joueurs. Sur mes premières impressions, il a fait son match tant sur le plan défensif qu’offensif.

Propos recueillis par Pierrick Taisne