RMC Sport

Une Bentley, deux pintes et trois fromages

En attendant les envolées de Chris Ashton, le public londonien et étranger se retrouvent aux abords de Twickenham

En attendant les envolées de Chris Ashton, le public londonien et étranger se retrouvent aux abords de Twickenham - -

Malgré le temps pluvieux qui frappe Londres, plusieurs supporters se sont retrouvés aux abords de Twickenham pour le traditionnel pic-nique d'avant match sur le parking du stade. A quelques heures du coup d’envoi opposant l’Angleterre à la France, l’ambiance était bon enfant.

La pluie fine et froide qui tombe par averses sur Twickenham et le coup d'envoi inhabituellement tardif (17h locale au lieu de 15h) ont un peu terni le traditionnel pic nique d'avant match sur le parking du stade. Moins nombreux que d'habitude, mais « les absents ont toujours tord », glisse Mick dans un français parfait. Il est arrivé à bord d'une Bentley qui a laborieusement patiné dans la boue pour parvenir jusqu'à son emplacement. Bottes en caoutchouc, Mick sort du coffre une table pliante, un parasol en guise de parapluie et plusieurs boites en plastique. Des produits typiquement anglais comme une tarte à la viande et un zeste de "froggies", champagne et bouteilles de Bordeaux.

La présence française ne se limite pas à quelques bons crus dans cet avant match "so british". Le représentant londonien d'une célèbre marque d'alcool jaune qui fait la fierté du sud de la France a installé lui aussi ses tables pliantes. Il y a disposé de la charcuterie et des fromages. Ses amis venus de France osent même un « Allez les Bleus ». Aucune réaction hostile, cela doit être le flegme britannique. Une pinte frappée de l'Union Jack, Martial, breton de passage, fraternise avec l'ennemi. « Non mais ne vous inquiétez pas, c'est du cidre que l'on a mis dans nos verres! » rigole t-il. Un ami anglais est venu chercher Martial et ses amis au ferry hier soir. « Nous, si on est là c'est un peu pour défier les anglais, parce que on serait mieux dans notre canapé devant la télé ! » Les supporters Français seront certes moins nombreux, mais ils sont déjà bien dans leur "Crunch".

J.R à Twickenham