RMC Sport

VI Nations : les Gallois en fête !

Mike Brown

Mike Brown - -

Grâce à sa superbe victoire contre l’Angleterre ce samedi au Millennium Stadium de Cardiff (30-3), le pays de Galles remporte le Tournoi des VI Nations 2013. Les Gallois réalisent le doublé après leur Grand Chelem en 2012.

Les Anglais vont trouver le temps long. Idéalement placés pour remporter le Grand Chelem, honneur qui les fuit depuis 2003 et leur sacre mondial quelques mois plus tard, les joueurs du XV de la Rose devaient soit l’emporter ce samedi sur la pelouse du Millennium Stadium de Cardiff, soit perdre par moins de sept points d’écart. Acte manqué pour les protégés de Stuart Lancaster, à la 52e minute, lorsque Leigh Halfpenny a expédié sa 4e pénalité entre les poteaux. Car derrière, la maison blanche n’a plus répondu, s’effondrant devant l’enthousiasme de Gallois (30-3), tout heureux d’avoir brisé les rêves de gloire des Anglais…

Et d’avoir soufflé sur le fil la victoire finale dans le Tournoi des VI Nations 2013. L’Angleterre, pourtant, était prévenue. Maudite comme elle est lorsqu’il s’agit de signer le Grand Chelem, elle aurait dû garder à l’esprit le coup de Trafalgar déjà subi en 1999, lorsque ces mêmes Gallois les privaient de succès et de dessert, lors du dernier match du feu Tournoi des V Nations. Mais cette Angleterre-là n’avait pas les armes pour résister d’abord et contrarier ensuite les vagues rouges s’abattant sur sa défense.

Cuthbert tue le suspense

Indisciplinés, les partenaires d’Owen Farrell se sont exposés à la botte d’Halfpenny (11e, 18e, 24e, 52e, 71e), beaucoup plus prolifique que l’ouvreur anglais (une pénalité réussie sur trois). Fébriles derrière, ils n’ont pas, non plus, su s’interposer devant Cuthbert, auteur d’un doublé (57e, 66e), ni devant Biggar (65e), dont le drop a littéralement fait chavirer de bonheur le Millennium. Et puisque le sort ne voulait décidément pas leur sourire, les Anglais, comme un symbole, vendangeaient ce qui aurait pu accoucher de leur seul essai de la rencontre…

A cinq mètres de la ligne, Youngs frappait trop fort son coup de pied à suivre pour Tuilagi (73e)... Ecrasée par son adversaire, à l’image de sa première ligne, littéralement mangée par le pack gallois, l’Angleterre a complètement manqué sa sortie. Elle qui souhaitait réaliser un gros match, en forme de test en vue de « son » Mondial 2015, aura de quoi potasser ces prochaines semaines, tandis qu’à Cardiff, un an après le Grand Chelem, la fête sera encore de mise. Et c’est bien grâce à leur victoire au Stade de France (16-6) que les Gallois ont pris leur élan vers un nouveau sacre… Il est loin le temps des huit défaites d’affilée concédées après le Grand Chelem 2012.