RMC Sport

XV de France : Bastareaud et l’axe toulonnais

Mathieu Bastareaud

Mathieu Bastareaud - -

Avec le triangle Michalak-Bastareaud-Mermoz titularisé par Philippe Saint-André pour réceptionner les Gallois samedi, c’est le RCT qui prend possession de la pelouse du Stade de France. Un appel à la révolte après la défaite à Rome.

Le XV de France sera, pendant 80 minutes, aux couleurs rouge et noir du Rugby Club toulonnais. Samedi à 18h, la France ira se faire pardonner de son revers une semaine plus tôt en Italie (23-18) en confiant les clés du camion bleu à des gars de la Rade. Frédéric Michalak, maintenu, tout comme Maxime Mermoz, et Mathieu Bastareaud, le revenant. Le centre de 24 ans fêtera sa 10e sélection, après presque trois ans de disette. Ayant retrouvé les faveurs des sélectionneurs au prix d’une sérieuse remise en question dans son club, Bastareaud mettra assurément du charbon dans les transmissions varoises. « Avoir une férocité d’avancer, de nettoyer, être réactif sur le porteur du ballon, annonce-t-il. Les grands compétiteurs savent relever la tête dans les moments difficiles. On va voir si on est des compétiteurs de très haut niveau. » L’impact player est de retour.

Philippe Saint-André ne veut pas pour autant désavouer Florian Fritz, sacrifié pour Bastareaud. Il s’en explique en mettant en avant un choix tactique. « C’est plus une décision stratégique par rapport à la défense inversée des Gallois et une ligne de trois-quarts très puissants. On a choisi Bastareaud, Mermoz et Michalak car ils ont l’habitude de jouer face à des défenses inversées avec le RCT en H Cup », plaide le sélectionneur. Il garde Fritz en joker pour la fin de match. « Mathieu, c’est un gros atout, on l’a vu avec Toulon où il a fait énormément de différences sur les un contre un ou même deux contre un, il arrive à passer, se félicite Michalak. » L’ancien Toulousain (30 ans), qui sait très bien ce que signifie sortir la tête de l’eau, comprend l’envie d’en découdre de son partenaire de club. « Il a mûri, il s’est relevé, on est content d’avoir ce genre de joueur quand on est un 10 ».

Mermoz : « Etre des chiens sur le terrain »

Entre les trois Toulonnais, les enchaînements sont huilés. « On se connait pas mal, ça va aider », admet Frédéric Michalak. Comme les maillots seront remis par Eric Champ et Aubin Hueber, va-t-on du coup entendre le Pilou-Pilou monter des tribunes de l’enceinte dionysienne ? La question a été posée à Maxime Mermoz, façon clin d’œil. « On va laisser ça à Toulon, ce n’est pas dans les traditions du XV de France », répond le joueur aux 22 capes. L’ancien Perpignanais revendique par contre l’« âme de guerrier », marque de fabrique des joueurs de Mayol. « C’est ce qu’on réussit les Irlandais la semaine dernière au pays de Galles, en étant des chiens sur le terrain, il faudra qu’on soit pareil. » A 800 km du Stade de France, certains experts de la chose pourront vérifier si la greffe « RCT » prend au sein du XV de France.

Le titre de l'encadré ici

La composition du XV de France |||

Huget - Fofana, Bastareaud, Mermoz, Fall - (o) Michalak, (m) Machenaud - Ouedraogo, Picamoles, Dusautoir - Maestri, Suta - Mas, Szarzewski, Forestier

Remplaçants : Kayser, Debaty, Ducalcon, Taofifenua, Chouly, Parra, Trinh-Duc, Fritz

Le titre de l'encadré ici

Warburton ratera le choc contre la France|||

C’est une équipe du pays de Galles privée de Sam Warburton, blessé à l’épaule, qui se déplacera samedi au Stade de France (18h). Le troisième ligne aile et capitaine du XV du Poireau s’est blessé au cours de la défaite contre l’Irlande (22-30), lors de la première journée. C’est Ryan Jones qui a été appelé en remplacement pour le choc contre la France et qui assurera également le capitanat. Rob Howley, l’entraîneur par intérim en l’absence de Warren Gatland, en charge des Lions britanniques, a effectué deux autres changements. Howley a appelé Justin Tipuric (troisième ligne aile) et Richard Hibbard (talonneur). Les Gallois, auteurs du Grand Chelem l’an dernier, restent sur huit défaites consécutives.

Louis Chenaille (avec L.D., A.A.)