RMC Sport

Bastareaud a le dernier mot

Mathieu Bastareaud file à Toulon

Mathieu Bastareaud file à Toulon - -

Après de nombreux rebondissements, Mathieu Bastareaud s’est finalement engagé pour trois saisons avec Toulon. Désireux de rejoindre le Var, le trois-quarts centre international sort vainqueur de son bras de fer avec le Stade Français. Visiblement, le président du RCT, Mourad Boudjellal, a su user des bons arguments…

Mathieu Bastareaud est un joueur libre. Quasiment un mois après le début du bras de fer engagé par le Parisien pour rejoindre Toulon, le trois-quarts centre a finalement eu gain de cause. Mais avant que le Stade Français ne le libère de ses deux dernières années de contrat, de l’eau a coulé sous les ponts. Des tonnes d’eau… Car sans la vrai-fausse arrivée des investisseurs canadiens au Stade Français, peut-être que l’ancien joueur de Massy n’aurait jamais eu le dernier mot dans cette affaire. Mais les départs conjoints de Max Guazzini et de Bernard Laporte ont changé la donne. Ainsi, depuis l’arrivée aux affaires de Thomas Savare, le club de la capitale a consenti à entamer des négociations avec le RCT et son président Mourad Boudjellal.

Richard Pool-Jones se fait l’écho de ce changement de politique : « Le départ de Mathieu Bastareaud, c’est la décision de notre président. Thomas Savare a longuement discuté avec lui et Mathieu lui a alors exprimé son désir de rejoindre la Côte d’Azur. Il voulait voir autre chose ». Autre explication, même conséquence : « C’était mieux qu’on le libère car Mathieu ne voulait pas s’inscrire pas dans notre nouvelle aventure », insiste le nouveau vice-président du Stade Français.

Pool-Jones : « Mathieu, on l’aime beaucoup »

Le transfert s’est donc conclu hier à Carcassonne, en marge de l'Assemblée générale de la Ligue nationale de rugby. Dans une atmosphère des plus calmes, si l’on en croît Richard Pool-Jones : « Mourad Boudjellal a été plus convaincant. Mais tout s’est fait de façon très amicale ». Impression partagée par le manager toulonnais Philippe Saint-André. « Tout s’est fait entre gentleman ».

Après tout ce tapage, Mathieu Bastareaud devrait bientôt retrouver le terrain. Avec l’ambition de revenir au plus vite au haut niveau. Lui qui n’a pas été sélectionné pour la prochaine Coupe du monde en Nouvelle-Zélande rêve de porter à nouveau le maillot du XV de France. « C’est ce qu’on lui souhaite, reprend Richard Pool-Jones. Chez nous, on l’aime beaucoup. Donc bonne chance à lui dans son nouveau club. Et puis dans le cas où il ait envie de revenir, la porte lui est grande ouverte. » Même parti, certains ne désespèrent pas de revoir Mathieu Bastareaud revêtir à nouveau la tunique du Stade Français…

Florian Fieschi avec Laurent Depret